L’édifice du 120, promenade du Portage, sera passablement modifié.

Deux stationnements de moins à Gatineau

Le centre-ville de Gatineau pansera prochainement deux de ses nombreuses cicatrices. Deux stationnements à ciel ouvert disparaîtront du paysage à chaque extrémité de la rue Laurier au profit d’un immeuble à condominiums d’une vingtaine d’étages et d’un autre édifice de trois étages.

Le stationnement du 199, rue Laurier accueillera le VIU II du Groupe Heafey. Le creusage pour la construction du bâtiment de 24 étages pourrait commencer dès février prochain. Le promoteur vient de franchir toutes les étapes du processus réglementaire pour faire passer la hauteur de son bâtiment de 18 à 24 étages.

« Le promoteur a beaucoup discuté avec les résidents du coin pour obtenir l’acceptabilité sociale à son projet, note le conseiller du quartier », Cédric Tessier. Ces derniers avaient l’occasion d’imposer l’ouverture d’un registre concernant la hauteur de l’immeuble résidentiel, mais ils ne sont pas prévalus de ce droit. Afin de diminuer l’impact du projet dans le voisinage, quatre nouvelles maisons seront construites à l’arrière de l’immeuble, sur la rue Notre-Dame.

Le deuxième immeuble situé au 120, promenade du Portage, devant la nouvelle fontaine métallique installée à l’été 2017, n’aura pas la même envergure. L’Association des femmes autochtones du Canada y construira un édifice de trois étages dont l’utilisation sera institutionnelle et commerciale.

Mais c’est surtout l’utilisation du stationnement à l’arrière pour accueillir l’immeuble qui aura un important impact visuel dans le secteur.

« Ça viendra remplacer un des stationnements arrière qui donne sur la rue Laurier, note M. Tessier. Ces espaces de stationnements représentent un défi pour arriver à faire le lien entre Zibi et le centre-ville. Il y a trois artères commerciales qui entrent dans Zibi, Laval, Eddy et Montcalm. Ce projet vient terminer le tissu urbain qui permettra à Laval de faire le lien avec Zibi. »

Le projet de l’Association des femmes autochtones répond ainsi à un besoin identifié sur la rue Laurier par la Ville de Gatineau depuis le début de la construction de Zibi. D’importants changements sont à prévoir au cours de la prochaine décennie dans ce secteur de la rue Laurier.

Train léger

Déjà que toute l’intersection avec le pont des Chaudières doit être complètement redessinée en raison de l’arrivée de 3000 unités résidentielles, d’un hôtel et des nombreux espaces commerciaux dans Zibi, un autre méga projet doit maintenant être pris en considération pour l’avenir de la rue Laurier.

« Il y a beaucoup de partenaires d’impliqués dans ces discussions sur Laurier, note Cédric Tessier. Il y a la possibilité de l’utiliser pour le transport en commun et tout ça doit être arrimé. Si comme prévu le train léger passe par là, il faut le prévoir dès maintenant. On ne refera pas toute la rue maintenant pour tout recommencer dans quelques années. »