Deux rues exposées à des risques de mouvements de sol

Six ans après la saga de la rue Lafrance, où des citoyens avaient dû se résigner à quitter leur demeure en raison des risques de glissement de terrain, la Ville de Gatineau et le ministère des Transports du Québec organisent une soirée d'information mercredi au sujet de deux rues situées dans ce même secteur et qui sont potentiellement exposées à des risques de mouvements de terrain.
Il s'agit des rues du Pinot et Saint-Émilion, toutes deux situées le long de la montée Paiement, dans le secteur Gatineau. La rue Lafrance est située à peine à quelques centaines de mètres de ces deux rues perpendiculaires à la rue Nobert.
C'est qu'à la suite d'analyses cartographiques réalisées par le MTQ depuis 2009, Gatineau prévoit entreprendre à l'hiver 2015 des travaux préventifs de stabilisation par enrochement dans la zone située entre ces deux rues. Le risque de mouvement de sol n'est toutefois pas imminent, assure la municipalité. Ces travaux permettront d'améliorer la stabilité des terrains des 250 résidences situées dans le périmètre établi.
Même si le communiqué à ce sujet a été émis mercredi matin, la Ville soutient que les citoyens concernés ont été avertis par le biais d'une lettre acheminée par la poste la semaine dernière.
La soirée d'information est prévue de 19h à 21h à l'école secondaire du Versant.  
Pour réaliser les travaux, la Ville de Gatineau adhérera au programme de soutien financier et technique du gouvernement provincial intitulé Cadre pour la prévention des sinistres, en vigueur jusqu'en 2020.