Le conseil d'administration sera présidé par la conseillère gatinoise Louise Boudrias.

Destination Gatineau devient Place des festivals

Le vocable Destination Gatineau est officiellement enterré et fait place à la Place des festivals, une toute nouvelle organisation dont le conseil d'administration sera présidé par la conseillère gatinoise Louise Boudrias.
« Plus que le changement de nom c'est le changement dans la gouvernance de l'organisation qui est important », souligne le conseiller Maxime Tremblay, qui siège aussi au conseil de Place des festivals.
Les deux conseillers municipaux seront épaulés par des gens d'affaires influents dans le secteur, notamment Jeff Westeinde, associé fondateur de Windmill Development, dont le projet de développement des anciens terrains de Domtar pourrait atteindre un milliard de dollars, ainsi que Stéphane Lamoureux, directeur de la forestière Kruger pour l'est du Canada.
Le président-directeur général du Musée canadien de l'histoire et du Musée de la guerre, Mark O'Neill y siégera aussi, tout comme Jean Perras, ancien maire de Chelsea, et Raymond Brunet, de la firme de construction Ed Brunet.
Le promoteur Claude Hamelin demeure le directeur général de l'organisation, mais ne siégera pas au conseil d'administration.
« Destination Gatineau était une vision du développement du centre-ville, explique Mme Boudrias. Le maire et le conseil ont décidé de modifier le projet qui doit maintenant se concentrer sur le parc Jacques-Cartier et qui deviendra une place des festivals. C'est la partie la plus pertinente de Destination Gatineau dans le contexte où le 150e anniversaire du Canada approche à grands pas et que Gatineau est considérée comme la troisième porte d'entrée du tourisme au Québec. »
Les investissements prévus pour la Place des festivals dans le projet Destination Gatineau étaient de 42 millions $. Ce chiffre est maintenu.
« L'arrivée de ces gros joueurs comme Windmill et Kruger dans l'organisation démontre que le secteur privé croit au projet, indique Mme Boudrias. C'est important parce que pour le financement du projet nous devrons attirer des partenaires privés. Nous devrons aussi explorer toutes les sources de financement possible dans les différents paliers de gouvernement. »
Maxime Tremblay explique que l'organisation Place des festivals prépare actuellement son plan d'affaires qui doit être présenté l'automne prochain.
« La Ville s'est positionnée clairement dans ce projet et le travail est déjà bien amorcé avec la Commission de la capitale nationale (CCN), précise-t-il. Des choix importants devront se faire dans les prochains mois. Il faudra trouver le moyen d'arrimer ce projet avec tout ce que nous envisageons pour le centre-ville, ainsi qu'avec le ruisseau de la Brasserie, où nous devons investir. »
L'organisation de Destination Gatineau a été démantelée lors du lac-à-l'épaule du conseil municipal de Gatineau en mars dernier.
Le conseil a jugé bon de conserver l'aspect Place des festivals du projet. L'endroit qui doit s'étendre du parc Jacques-Cartier jusqu'à la rue Montcalm deviendra un lieu où se tiendront les événements majeurs à Gatineau. On y prévoit des spectacles et des expositions d'envergure internationale.