Le surplus fait par la Ville de Gatineau en 2017 aurait pu être plus important si ça n’avait été des inondations du printemps dernier et d’une saison hivernale beaucoup plus exigeante qu’à l’habitude.

Des surplus de 6,9 millions$ en 2017

Les finances de la Ville de Gatineau se portent mieux que ce qui avait été anticipé en novembre dernier. Le surplus net engrangé en 2017 atteint 6,9 millions $, a confirmé, mardi, le service des finances. C’est près d’un demi-million de dollars de plus que ce qui avait été prévu par le service des finances lors de l’étude du budget à la fin de l’année dernière.

Cet excédent est en partie dû à des revenus de droits de mutation plus élevés que prévu. Avec 17,8 millions $, l’année 2017 a été la plus payante à ce chapitre depuis 2012. Les derniers mois de l’année ont été particulièrement payants à cet effet. Les deux hausses des taux d’intérêt en juillet et septembre ont aussi eu un effet positif sur les placements de la Ville, à savoir 1,3 million $ de revenus de plus qu’en 2016 pour atteindre 6,8 millions $. L’année 2017 est de loin la plus rentable à ce chapitre depuis 2012.

Les travaux de la Commission de révision des dépenses et des services ont permis de dégager des économies de 1,2 million $. Une modification dans la planification de certains projets municipaux a permis de reporter des emprunts. Cela a fait économiser 1,7 million $ en dépense de financement à la Ville. Une somme de 1,3 million $ a aussi été économisée dans la contestation du rôle d’évaluation.

Le déneigement en déficit
Le surplus fait par la Ville de Gatineau en 2017 aurait pu être plus important si ça n’avait été des inondations du printemps dernier et d’une saison hivernale beaucoup plus exigeante qu’à l’habitude. De fait, des précipitations largement supérieures à la moyenne et des opérations de soufflage souvent faites dans l’urgence ont plombé le budget du déneigement de 3,2 millions $. Les dépenses reliées aux inondations ont atteint 4,9 millions $, mais considérant une aide financière de Québec évaluée à 2,2 millions $, le déficit lié à cette tragédie pour les Gatinois atteint 2,7 millions $.

Réutilisation
La totalité de ces surplus sera automatiquement réutilisée par l’administration. Une somme de 2 millions $ permettra de renflouer la réserve destinée aux opérations de terrains d’urgence. Ainsi, l’argent permettra d’éponger des dépenses liées à d’éventuelles chutes de neige importante ou des bris majeurs des réseaux d’aqueduc ou d’égout. La somme restante de 4,9 millions $ ira directement au financement des projets inscrits au Plan de développement 2015-2018. Certains projets prévus présentent des coûts plus élevés qu’évalués au départ. Une présentation à cet effet faite par l’administration doit avoir lieu sous peu.