La Ville de Gatineau a lancé un appel d’offres, le 5 juillet dernier, pour la fourniture de 130 nouvelles poubelles « deux voies » qu’elle compte installer dans des parcs, des espaces verts et dans certains édifices municipaux.

Des poubelles sans compost à Gatineau

Alors que le compost est sur le point de devenir obligatoire pour tous à Gatineau, la Ville continue d’équiper ses parcs et édifices municipaux de poubelles qui ne permettent pas aux citoyens de trier les matières putrescibles des autres ordures.

La Ville de Gatineau a lancé un appel d’offres, le 5 juillet dernier, pour la fourniture de 130 nouvelles poubelles « deux voies » qu’elle compte installer dans des parcs, des espaces verts et dans certains édifices municipaux. L’installation de ces poubelles qui permettent de recueillir d’un côté des matières résiduelles, et de l’autre, du recyclage a débuté en 2010 et était prévu dans l’ancien Programme de gestion des matières résiduelles (PGMR).

Jusqu’a maintenant, 973 de ces contenants à deux voies ont été installés un peu partout à Gatineau. Malgré l’entrée en vigueur du nouveau PGMR qui interdira dès le 15 juillet prochain de jeter aux ordures des matières putrescibles, la Ville ajoutera 65 de ces poubelles dans ces installations cette année, et le même nombre l’an prochain. La Ville précise que ces achats avaient été planifiés dès 2010 alors que des efforts étaient faits pour encourager le recyclage.

La Ville justifie l’achat de ces nouvelles poubelles en affirmant qu’un PGMR « interne organisationnel » doit être éventuellement élaboré. Le compost n’est donc toujours pas obligatoire dans les propriétés de la Ville, même si certains édifices municipaux, dont les ateliers, les centres de services, les usines et la Maison du citoyen disposent de bacs à compost.

« L’implantation du compost dans les industries, commerces et institutions (ICI) est la prochaine étape après l’implantation du compost pour les résidences et les multilogements, rappelle le service des communications. D’ici la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019, un projet pilote sera lancé pour les ICI. »

Changements
Outre le compost qui devient obligatoire, plusieurs autres changements dans la gestion des matières résiduelles entreront aussi en vigueur lundi prochain. 

Les encombrants et les résidus de construction seront également interdits dans les ordures ménagères. Ces matières ne seront plus ramassées lors des collectes normales des ordures. 

La Ville organisera quatre collectes d’encombrants et de résidus de construction par année. Un service de don d’encombrants sur appel sera offert toute l’année grâce à un partenariat avec un organisme local. 

La fréquence de vidange des conteneurs d’ordures ménagères des immeubles à logements multiples sera réduite à une fois aux deux semaines.

Pour de l’aide
La Ville de Gatineau n’entend pas lésiner sur les façons d’informer les citoyens des changements à venir et de l’importance de modifier leurs façons de faire. Un plan de communication de 300 000 $ sera déployé au fil des prochains mois.

DTRITUS offre des conseils pour bien gérer les déchets.

L’une des pierres angulaires pour accompagner les citoyens dans les changements demandés est la nouvelle application mobile DTRITUS lancée récemment par la Ville. 

Disponible sur Apple Store et Google Play, et en ligne sur le site Internet de la Ville, DTRITUS permettra aux citoyens de connaître, selon leur adresse, le calendrier des collectes normales et des collectes spéciales. 

Si un doute survient quant à une matière ou une autre, il suffit d’écrire de quelle matière il s’agit dans l’interface et l’application précisera si elle est destinée au recyclage, au compost, ou à la poubelle.