L'oeuvre des mosaïcultures représentant Jos Montferrand deviendra la propriété de la Ville de Gatineau.

Des miettes pour améliorer les services

Un million de dollars. C’est la somme réservée par la Ville de Gatineau, en 2019, sur un budget total de 623,4 millions $, pour améliorer les services des citoyens.

Près de cinq millions de dollars seront cependant investis uniquement pour maintenir le niveau de services auxquels sont habitués les Gatinois. À titre d’exemple, le budget du déneigement sera majoré de 2,3 millions $ sans qu’aucune amélioration ne soit apportée au service par rapport à l’an passé.

Ce million de dollars d’amélioration servira notamment à ajouter deux sites pour des camps de jour dans le secteur Aylmer (200 000 $) et à la bonification de l’aide financière pour les organismes oeuvrant au développement des communautés (330 000 $). Un montant de 100 000 $ sera remis à la Fondation du Cégep de l’Outaouais pour financer des efforts visant la relève entrepreneuriale. L’incubateur d’entreprises né d’un partenariat de plusieurs institutions d’enseignement de la région recevra aussi 100 000 $ afin de développer des initiatives particulières pour les startups en cybersécurité.

Jos Montferrand

Les Mosaïcultures internationales sont en train de plier bagage, mais l’organisation laissera derrière elle la sculpture de Jos Montferrand qui deviendra la propriété de la Ville de Gatineau. L’endroit où l’oeuvre sera installée n’a pas encore été déterminé et devra faire l’objet d’une discussion au conseil, mais une somme de 70 000 $ y sera consacrée dans le budget 2019 afin de l’entretenir. Cela représente le coût annuel pour l’entretien, les plantes et la main-d’oeuvre.