Un sac commandé se vendra 1,50 $.

Dès le 15 septembre, des sacs de poubelle à 50 sous chacun

Les sacs de poubelle tarifés qui seront imposés à partir du 15 septembre aux Gatinois incapables de se conformer au maximum de 120 litres de déchets par collecte se vendront finalement à un prix symbolique de 50 sous chacun.

La mesure vaudra pour tout le monde, a fait savoir présidente de la commission sur l’environnement, Maude Marquis-Bissonnette, puisqu’un accommodement pour les ménages plus vulnérables n’est pas permis par la loi québécoise.

À l’origine, la Ville souhaitait vendre les sacs tarifés à un prix de 2 $, et à 1 $ pour les ménages vulnérables ou qui présentaient des conditions particulières les empêchant de respecter le maximum de 120 litres de déchets aux deux semaines. 

«La tarification des déchets est permise par la loi, mais la modulation des tarifs en fonction des ménages est impossible, a indiqué Mme Marquis-Bissonnette. Notre règlement n’aurait pas survécu aux tribunaux. C’est comme si nous permettions à des gens de polluer et ce n’est pas permis.»

Un compromis a donc été trouvé par les élus lors de rencontres de travail à huis clos au cours des dernières semaines. 

Il a été déterminé que les citoyens devront se déplacer pour s’approvisionner en sacs. Le nombre d’endroits où ils seront disponibles sera restreint. 

Les citoyens pourront s’en procurer en paquet de cinq sacs dans les centres de services et les écocentres. 

Ceux qui souhaiteront commander des sacs devront payer en plus le coût de la livraison. Un sac commandé se vendra 1,50 $.

Mme Marquis-Bissonnette précise que ce changement au plan initial ne représente pas une dépense supplémentaire pour la Ville de Gatineau. 

Toutefois, la première mouture prévoyait un tarif par sac qui englobait aussi le coût de l’enfouissement, ce qui n’est plus le cas.

«On s’attendait à pouvoir réduire d’environ 12 $ la facture de taxes pour la gestion des matières résiduelles, rappelle la conseillère. Peut-être que cette réduction sera moins grande que prévu.»