La Ville de Gatineau estime que l'autorisation de l'utilisation des sacs de plastique compostable devrait permettre de composter annuellement 2711 tonnes de plus qu'en 2013.

Des Gatinois tiennent à leur compost

La mort annoncée du programme de distribution de compost gratuit à Gatineau ne fait pas l'unanimité. Un mouvement de mobilisation citoyenne s'organise afin de tenter de convaincre les élus de voter contre la décision, mardi, lorsque le conseil municipal se réunira dans le secteur Buckingham.
Mis en place en 2011 afin d'encourager la population gatinoise à participer à la collecte de matières compostables, le programme en question assurait annuellement la distribution gratuite de compost durant une fin de semaine complète. Quatre points de chute étaient aménagés sur le territoire de la Ville de Gatineau. 
Les élus doivent voter sur la fin de cette initiative, mardi soir. Jean-Guy Beaupré, résident du secteur Aylmer, a lancé une invitation aux citoyens de Gatineau il y a quelques semaines, via différents médias, afin de s'opposer à la mise au rencart de cette activité.
L'homme de 67 ans, ancien fonctionnaire fédéral, dit avoir l'appui de près d'une centaine de personnes dans sa croisade pour le maintien du programme. M. Beaupré soutient avoir en main une quantité considérable de courriels de gens «outrés» par cette décision de mettre fin à la distribution de compost gratuit. Il assure qu'il sera présent devant le conseil municipal pour faire valoir son mécontentement. 
«Mon épouse et moi avons élevé nos quatre enfants dans le respect de l'environnement et de la nature. La sortie pour aller chercher le compost, c'est quelque chose qui faisait partie de nos activités familiales. De l'abolir, ça enlève une certaine source de motivation fondamentale pour continuer le compostage. Ce serait dommage d'enlever le fruit des efforts des gens», plaide M. Beaupré.
Gatineau affirme pour sa part que le programme n'a plus sa raison d'être. «Cette distribution avait pour but de sensibiliser les citoyens à l'importance de participer à cette nouvelle collecte en leur donnant la possibilité de constater et de profiter des résultats tangibles et bénéfiques de leurs efforts. Six ans plus tard, la participation à la collecte des matières compostables fait partie du quotidien des Gatinois», peut-on lire sur le site Web de la Ville.