La Ville de Gatineau a imposé 10 500 $ d’amendes à la firme Derichebourg.

Derichebourg mis à l'amende à cause des retards dans les collectes d'ordures

La multiplication des retards dans la collecte des ordures pendant le mois de juillet a poussé la Ville de Gatineau à imposer 10 500 $ d’amendes à la firme Derichebourg.

Des documents obtenus par Radio-Canada en vertu de la loi d’accès à l’information révèlent que l’entreprise vit difficilement la pénurie de main-d’œuvre qui sévit à Gatineau, comme partout au Québec. Derichebourg admet rencontrer des enjeux de rétention et de formation de son personnel. 

Ces problèmes ont toutefois rendu impossible le respect du contrat signé en 2017 avec la Ville de Gatineau pour la collecte des ordures ménagères, du compost et des encombrants. D’après les documents obtenus par Radio-Canada, une première amende de 500 $ a été imposée le 4 juillet dernier à Derichebourg en raison des retards dans la collecte du compost dans l’est de Gatineau. 

L’entreprise a été incapable de combler ce retard avant le 8 juillet, ce qui a été considéré comme une « infraction majeure » et a valu une pénalité supplémentaire de 5000 $. 

Une deuxième pénalité du même montant a aussi été imposée le même jour par la Ville en raison de l’incapacité de Derichebourg à compléter la collecte des résidus de construction prévue lors des deux premières semaines du mois de juillet. 

Le directeur des communications de la Ville de Gatineau, Jean Boileau, précise qu’aucune autre amende n’a été imposée depuis à la multinationale française. « Nous continuons d’avoir des rencontres régulières avec l’entreprise », ajoute-t-il. 

Le contrat liant Gatineau à Derichebourg est d’une valeur de 45 millions $. Il est entré en vigueur en juin 2017 et est d’une durée de quatre ans. La Ville a aussi l’option de prolonger l’entente de trois années supplémentaires.