Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Déneigement et COVID-19 : Gatineau dévoile son plan de contingence

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La Ville de Gatineau a mis en place un plan de contingence pour ses opérations de déneigement cet hiver au cas où ses effectifs seraient réduits par l’absence d’opérateurs de machinerie infectés par la COVID-19.

Chaque hiver, les opérations de déneigement prévoient un certain taux d’absentéisme, a expliqué le président du comité exécutif de la Ville de Gatineau, Cédric Tessier, en point de presse, mardi. Ceci étant dit, a-t-il enchaîné, la pandémie pourrait entraîner des congés de maladie pendant la saison hivernale en raison d’infections par le virus ainsi que des retraits préventifs.

Le plan de contingence prévoit donc le recours à des heures supplémentaires, à de la réassignation d’employés du service des travaux publics déjà formés pour opérer la machinerie, à l’accueil de nouveaux employés temporaires à chaque début de mois pendant l’hiver et au recours à des entreprises externes pour les activités délestées par la réassignation d’employés ou pour les opérations de déblaiement.

Le recours à de la sous-traitance ou à des heures supplémentaires pourrait entraîner des dépassements de coût, mais la Ville a comme objectif de s’en tenir au budget en place. S’il y a des dépassements, la Ville puisera dans les enveloppes gouvernementales pour la COVID. L’embauche d’opérateurs externes sera un cas de dernier recours, a précisé M. Tessier.

Le président du comité exécutif de la Ville de Gatineau, Cédric Tessier

«On demande aussi la collaboration des citoyens, a ajouté M. Tessier. On le sait, depuis le début de la pandémie, il y a énormément de télétravail, ce qui fait en sorte que beaucoup de voitures sont stationnées dans les rues résidentielles à Gatineau, qui ne le seraient pas normalement en journée, la semaine. On demande aux gens, dans la mesure du possible, de libérer les rues quand il neige ou quand il y a des opérations de déblaiement.»

«On demande aussi aux gens qui ont des déneigeurs privés et qui doivent parfois déplacer leur voiture de ramener celle-ci dans leur entrée personnelle aussitôt que celle-ci est déneigée afin de faciliter les opérations», a continué M. Tessier.

L’entrée en vigueur du stationnement interdit sur rue la nuit à Gatineau pour la période hivernale est le 22 décembre, à minuit une minute. Les citoyens qui ont besoin d’un permis de stationnement la nuit doivent s’en procurer un dans l’un ou l’autre des centres de service de la Ville. Le coût du permis est de 91 $. 

L’interdiction de stationner sur rue la nuit cet hiver à Gatineau est en vigueur jusqu’au 1er avril 2021.