Le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, entouré d'élus municipaux et fédéraux de la région.

Début des travaux sur le sentier des Voyageurs

Le sentier des Voyageurs, qui a été endommagé lors des crues printanières de 2017, doit rouvrir à la fin de l’automne. La Commission de la capitale nationale (CCN) a procédé au lancement officiel des travaux, mardi, derrière le Musée canadien de l’histoire.

La portion qui se trouve entre le pont du Portage et le musée est parsemée de nids-de-poule et le terrain est érodé à plusieurs endroits. Le contrat octroyé est de l’ordre de 612 000 $.

Les matériaux utilisés seront plus durables et les plans ne prévoient pas d’apporter des modifications à la hauteur des sentiers.

« Pour nous assurer qu’il répondra aux besoins des résidents et des visiteurs, nous devons le reconstruire selon des normes supérieures et accroître ainsi sa résilience à d’autres phénomènes météorologiques extrêmes qui pourraient se produire dans le futur », explique Mark Kristmanson, premier dirigeant de la CCN.

Initialement, le sentier devait être réparé pour le printemps 2018. Le parcours se trouve sur certains terrains qui n’appartiennent pas à la CCN et c’est ce qui explique le retard dans les travaux.

Les travaux ont officiellement débuté sur le sentier des Voyageurs.

Combler le déficit d’entretien

Le sentier des Voyageurs est l’un des 20 projets financés grâce à un investissement de 55 millions $ du gouvernement fédéral étalé sur deux ans.

Ces fonds permettront à la CCN de combler le déficit d’entretien de ses infrastructures.

« Nous aurons besoin d’autres fonds au cours des dix prochaines années pour mettre tous nos actifs en bonne condition », ajoute M. Kristmanson.

Près de 13 millions $ seront consacrés à la planification et à la conception et 42 millions $ serviront à l’exécution et à la construction.

Les réparations des infrastructures endommagées lors des inondations de 2017 s’élèvent à 6 millions $. En plus du sentier des Voyageurs, la CCN doit réparer les sentiers du Lac-des-Fées et de l’Île, le système électrique des installations du lac Leamy, la berge de l’île Victoria et le stationnement Champlain.

+

KRISTMANSON SATISFAIT DE LA RENCONTRE WATSON-MELNYK

Le premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale (CCN) se réjouit de la rencontre qu’ont eue Jim Watson et Eugene Melnyk au sujet des plaines LeBreton, vendredi dernier.  Mark Kristmanson assure que les discussions se poursuivent entre la CCN et le consortium RendezVous LeBreton. 

Les équipes collaborent à l’élaboration des études environnementales et à la préparation des demandes de zonage. 

Le projet respecte les échéanciers, selon M. Kristmanson.