Lorsque les 579 espaces de stationnement seront occupés, un agent de sécurité viendra bloquer l’entrée du Parc-O-Bus Labrosse.

De nouvelles mesures au Parc-O-Bus Labrosse

La Société de transports de l’Outaouais (STO) a annoncé la mise en place de nouvelles mesures dès lundi pour contrer le stationnement en zones interdites au Parc-O-Bus Labrosse.

Selon plusieurs usagers du stationnement interpellés par Le Droit, de plus en plus de voitures se stationnent dans des aires indiquées comme interdites, ce qui occasionne aussi des entraves aux opérations de déneigement.

La STO donne des avis de remorquage à ceux qui contreviennent à la réglementation du Parc-O-Bus. Le hic ? La STO n’a pas l’autorité de donner des contraventions ou de faire remorquer les véhicules stationnés en zones interdites.

La STO avait par ailleurs mentionné qu’elle souhaite s’entendre avec la Ville « pour que des agents de stationnement puissent donner des contraventions lorsque nécessaire. »

D’ici là, le transporteur public a mis en place des mesures qui entreront en vigueur à l’heure de pointe matinale lundi. Ces nouvelles mesures empêcheront les usagers du Parc-O-Bus Labrosse de se stationner dans les zones interdites.

Lorsque les 579 espaces de stationnement seront occupés, un agent de sécurité viendra bloquer l’entrée du Parc-O-Bus ce qui forcera les automobilistes à se rediriger vers le Parc-O-Bus Branchaud-Brière, situé lui aussi sur le boulevard Labrosse.

Des espaces de stationnement supplémentaires seront d’ailleurs disponibles au Parc-O-Bus Branchaud-Brière pour répondre au vaste achalandage du Parc-O-Bus Labrosse.

« Considérant que le POB Branchaud-Brière est desservi par les lignes 68, 71 et 76, c’est un service aux 10 minutes qui est offert à destination de la station Labrosse », a précisé la STO dans un courriel envoyé au Droit.

L’agent de sécurité sera présent en heure de pointe matinale du lundi au vendredi, selon le transporteur public.