D'autres poissons morts trouvés dans la rivière du Lièvre

De nouveaux poissons morts ont été découverts dans le secteur de la rivière du Lièvre, en Outaouais.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a été informé de la situation en fin d’après-midi, vendredi.

Une évaluation préliminaire fait état d’une centaine de carcasses, soit moins que l’épisode d’il y a plus d’une dizaine de jours où plusieurs centaines de poissons avaient été trouvés sans vie et dans un état de décomposition dans la rivière des Outaouais. 

L’hypothèse d’un déversement serait l’explication la plus plausible dans le premier épisode. Cette fois-ci, le MFFP indique qu’«il semble s’agir encore une fois d’un événement subit et circonstanciel». 

Une équipe de biologistes et de techniciens se sont rendus sur les lieux vendredi et samedi et ont effectué des prélèvements des carcasses. Le ministère transmettra dès que possible les prélèvements à un centre d’expertise pour que des analyses soient effectuées.

Plusieurs espèces sont encore touchées, comme le barbu de rivière, le chevalier blanc, le chevalier rouge, le brochet, l’achigan et la carpe commune. Il n’y a pas d’interdiction de pêcher, mais le ministère invite toutefois les gens à faire preuve de vigilance.

«Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs est préoccupé par cette situation, et nous la suivons de près», a indiqué le MFFP dans un communiqué.