Un tronçon d'un kilomètre de la rue Jacques-Cartier sera fermé à la circulation automobile pour faire plus de place aux cyclistes et piétons, afin de favoriser davantage le respect de la distanciation sociale.
Un tronçon d'un kilomètre de la rue Jacques-Cartier sera fermé à la circulation automobile pour faire plus de place aux cyclistes et piétons, afin de favoriser davantage le respect de la distanciation sociale.

Cyclistes et piétons, les rois de la rue Jacques-Cartier

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Un premier geste pour faire plus de place aux piétons et aux cyclistes dans le contexte de la pandémie a été annoncé, vendredi, par la Ville de Gatineau.

Un tronçon d’environ 1 km de la rue Jacques-Cartier, entre les rues Saint-Antoine et Prince-Albert, sera complètement fermé à la circulation automobile. La date précise de la fermeture n’a pas encore été déterminée. L’opération pourrait prendre encore une semaine. La décision a été prise par le comité exécutif, mercredi. 

À LIRE AUSSI : Place à la «petite reine»

« La fermeture n’est pas permanente, mais elle sera en vigueur pendant plusieurs mois, au moins pour la période estivale, a indiqué le président du comité exécutif, Cédric Tessier. C’était de loin l’endroit où il était le plus difficile de respecter les règles de distanciations entre les piétons et les cyclistes. On devait réagir parce que c’est vraiment une destination pour les gens qui veulent bouger. On le voyait depuis quelques semaines même lorsque la météo était presque hivernale. On s’attend à une augmentation de l’achalandage avec le beau temps. On avait besoin de plus d’espace pour les piétons et les cyclistes. C’est la conseillère du quartier, Myriam Nadeau qui a lancé le bal et qui a approché le comité exécutif. »

Cette dernière affirme avoir été interpellée par plusieurs commerçants et résidents du coin. Plusieurs lui ont demandé de fermer la rue à la circulation tellement il y a de gens qui utilisent la promenade. 

« Il n’y a pas d’enjeu pour les résidents parce que depuis le réaménagement, ils ont presque tous accès à leur stationnement privé ou au stationnement public par la ruelle du Como juste derrière », dit-elle.