Paul Loyer

Cul-de-sac du Sommelier: Bisbille dans le camp de Paul Loyer

Les culs-de-sac occupent une place de choix dans la présente campagne électorale à Gatineau. C’est particulièrement vrai dans le district Limbour où le cul-de-sac de la rue du Sommelier fait à nouveau des vagues.

La bisbille s’est installée dans le camp du candidat indépendant Paul Loyer. Ce dernier qui promettait d’abolir le cul-de-sac une fois élu a récemment changé son fusil d’épaule, ce qui a fait vivement réagir certains de ses plus proches supporteurs. 

De fait, Le Droit a appris que son agent officiel, Alain Beaumier, a remis sa démission auprès du Directeur général des élections. C’est le journaliste du Droit qui a appris la nouvelle à M. Loyer. 

« Non, je ne le savais pas, a-t-il lancé, jeudi après-midi. J’ai discuté avec M. Beaumier, mais pas plus que ça. Je crois que je devrai communiquer avec lui aujourd’hui. »

M. Beaumier explique qu’il avait accepté d’être l’agent officiel de M. Loyer à la condition que ce dernier s’engage à rouvrir la rue du Sommelier et d’élargir le chemin des Érables, à partir de la garderie, jusqu’au chemin Taché. « Il ne veut plus ouvrir du Sommelier, je me sens trahi et les gens qui comptaient sur lui pour l’ouverture de la rue se sentent aussi trahis », a-t-il affirmé. 

M. Loyer qui qualifiait le cul-de-sac d’« erreur monumentale » soutient aujourd’hui avoir pris une position trop rapidement dans ce dossier. « Je n’avais pas toute l’information, a-t-il dit. Il y a un enjeu de sécurité. Je ne changerai plus d’idée. Le cul-de-sac doit demeurer. »

La candidate d’Action Gatineau, Renée Amyot, s’engage pour sa part à rouvrir la rue du Sommelier, mais à tenter de contrôler la circulation de transit.