Les conseillers municipaux Gilles Carpentier et Daniel Champagne

Création d'une «équipe d'indépendants» à Gatineau

Les conseillers Daniel Champagne et Gilles Carpentier s'affairent depuis quelques mois à « rencontrer des gens » et réunir une « équipe de candidats indépendants » en prévision des élections municipales de novembre prochain.
Pour l'instant, la possibilité de former un deuxième parti politique à Gatineau est évacuée par les deux hommes. « Ce n'est pas notre objectif pour la prochaine élection non plus, a indiqué au Droit M. Champagne. Nous pourrions cependant avoir une plateforme électorale commune sur des enjeux grande ville et nous présenter devant les électeurs comme une équipe capable de travailler ensemble pour faire avancer certains dossiers. » 
Plusieurs personnes ont été rencontrées par les deux élus du secteur Gatineau au cours des dernières semaines. Certains sont des élus actuellement en poste. Sans vouloir nommer quiconque, M. Champagne assure que le projet qu'il développe avec son collègue Carpentier suscite de l'intérêt chez plusieurs indépendants. 
Un candidat à la mairie ?
M. Champagne n'exclut pas la possibilité pour cette « équipe » de présenter un candidat à la mairie qui affronterait Sylvie Goneau et Maxime Pedneaud-Jobin. « On verra, lance-t-il. On vient juste de mettre la table à ce projet. On verra avec le temps qui sont les candidats à la mairie et si ces personnes peuvent répondre favorablement aux attentes de cette éventuelle équipe. Une chose est claire, la personne qui occupera le poste de maire après la prochaine élection ne pourra pas nous ignorer, tout comme les idées que nous défendrons. »
L'actuel président du conseil municipal ne cache pas être de plus en plus interpellé par des gens qui lui demandent de se présenter à la mairie de Gatineau en novembre. M. Champagne assure ne pas être rendu là dans sa réflexion, mais reconnaît que cela attire son attention. « Je ne ferme la porte à rien, ajoute-t-il. Je ne suis pas en train de dire que je me présenterai à la mairie, mais je suis très attentif à ceux qui ont déjà affirmé qu'ils allaient le faire. »
Pour M. Champagne, le premier objectif d'un maire doit toujours être de rassembler les gens derrière des idées communes. « C'est quelqu'un qui fait en sorte qu'on trouve le moyen, collectivement, entre élus, de répondre aux besoins de la population », explique-t-il. M. Champagne se garde de répondre directement lorsque questionné à savoir si, à son avis, le maire Pedneaud-Jobin a été en mesure d'agir de la sorte au cours du présent mandat. « Il reviendra aux électeurs de juger de ça », laisse-t-il tomber sans s'étendre sur le sujet.
Gilles Carpentier affirme pour sa part qu'il n'a aucune intention de briguer le poste de maire. « Je sais que je peux très bien servir ma ville dans un rôle de conseiller municipal, dit-il. C'est ce que je fais actuellement. Je travaille étroitement avec Daniel Champagne. Ce qui m'intéresse en politique c'est de faire des choix et de travailler de façon inclusive. Je veux être un joueur d'équipe pour faire avancer des dossiers importants pour la Ville. »
Les deux conseillers précisent toutefois qu'ils poursuivent leur réflexion quant à leur avenir en politique municipale. « La possibilité de travailler avec des gens rassembleurs dans un éventuel prochain mandat aura un sérieux impact sur ma décision finale », indique M. Champagne.