Le président-directeur général du Groupe Fortin, Pierre-Hugues Fortin, entend prochainement demander un changement au schéma d’aménagement de la Ville de Gatineau afin de pouvoir réaliser ce projet évalué à plus de 70 millions $.

Construction résidentielle et commerciale au Tecumseh

Le club de golf Tecumseh est appelé à connaître des changements majeurs au cours des prochaines années. Le Groupe Fortin, propriétaire du terrain, souhaite développer un complexe résidentiel et commercial sur l’emplacement actuel des trous 4 et 5 longeant le boulevard Maloney.

Le Droit a appris que le président-directeur général du Groupe Fortin, Pierre-Hugues Fortin, entend prochainement demander un changement au schéma d’aménagement de la Ville de Gatineau afin de pouvoir réaliser ce projet évalué à plus de 70 millions $. Les terrains visés sont les mêmes qui étaient proposés, à l’époque, pour accueillir le futur aréna Guertin.

« Le développement de cette partie du terrain en bordure du boulevard Maloney faisait partie du plan d’affaires au moment où j’ai fait l’acquisition du Tecumseh, rappelle M. Fortin. Cela a toujours été connu des membres du club de golf. Nous allons réaménager le parcours qui comptera toujours 18 trous. Il y a suffisamment d’espace non utilisé sur le terrain pour y arriver. Ça n’impliquerait pas de travaux de trop grande envergure. »

Le projet du Groupe Fortin comprendrait environ 150 unités d’habitation, principalement destinées à une clientèle âgée et autonome. La partie commerciale du projet pourrait accueillir un restaurant, une pharmacie et quelques boutiques. « Ça donnerait accès aux résidents à une zone récréotouristique intéressante avec un parcours de golf et des sentiers de ski ou de raquettes pendant l’hiver, explique M. Fortin. C’est aussi intéressant pour la Ville puisque c’est une façon de densifier la population à proximité du Rapibus. »

Les habitués du Tecumseh ne doivent toutefois pas s’attendre à des changements au parcours de golf avant au moins deux ans. Le Groupe Fortin devra d’abord franchir de nombreuses étapes réglementaires, à commencer par un changement au schéma d’aménagement. Une telle demande doit d’abord être approuvée par le gouvernement du Québec. Pierre-Hugues Fortin s’est d’ailleurs adjoint les services d’un lobbyiste, Charles Masse, qui sera chargé d’intervenir auprès des élus municipaux concernés, ainsi qu’auprès de fonctionnaires municipaux et provinciaux.

Mont-Cascades
Le Groupe Fortin vient par ailleurs d’obtenir les dernières autorisations nécessaires de la municipalité de Cantley afin d’aller de l’avant avec son projet de développement récréotouristique au club de golf Mont-Cascades. Le projet, explique M. Fortin, a été approuvé en décembre dernier. « C’est un projet récréotouristique d’environ 200 unités de condominium qui seront en vente ou en location, explique-t-il. Ce sera un projet complémentaire au golf qui aidera aussi à assurer la survie du terrain. Ce sera un projet important dans le secteur au cours des prochaines années. »

Héritage
Quant au club de golf l’Héritage, à Notre-Dame-de-la-Paix, le Groupe Fortin a obtenu le renouvellement du contrat de gestion du terrain avec la Banque de développement du Canada (BDC) qui a repris le terrain des anciens propriétaires américains. Le Groupe Fortin a fait une offre pour acheter le terrain et éventuellement y développer un complexe hôtelier, mais elle est pour l’instant rejetée par la BDC.