Le conseil municipal de Gatineau a décidé de remettre à plus tard une décision sur un changement de zonage qui permettrait la construction d’un vaste complexe dédié à la formation pour les policiers et les militaires canadiens.

Complexe de formation tactique: la décision remise en septembre

Le conseil municipal de Gatineau a décidé de remettre à plus tard en septembre une décision sur un changement de zonage qui, une fois adopté, permettrait la construction, près de l’aéroport de Gatineau, d’un vaste complexe dédié à la formation pour les policiers et les militaires canadiens.

Radio-Canada rapportait, lundi, que ce vaste projet initié par un promoteur privé comprendrait la construction d’un bâtiment de 18 580 mètres carrés. L’édifice comporterait des espaces d’entraînement et de la simulation visuelle. Un village fictif pourrait aussi être construit pour l’entraînement des forces de l’ordre. Le président du comité consultatif d’urbanisme (CCU), Jocelyn Blondin, sans préciser la nature de ce qui est présenté par le promoteur, a déclaré qu’il s’agissait d’un projet avoisinant 100 millions $.

Les élus ont discuté de ce projet à huis clos, mardi, avant la séance du caucus préparatoire au conseil municipal. Une fois en public, le conseiller Jean-François LeBlanc a demandé le retrait du dossier de l’ordre du jour.

« Le dossier n’est pas prêt, il manque plein de choses, on n’a pas toutes les informations, a noté le conseiller LeBlanc. Moi, j’ai une partie de l’information parce que je travaille sur ce dossier depuis trois ans, mais les informations n’ont pas toutes été divulguées aux élus. Je vais demander pourquoi à l’administration. Ce sont les fonctionnaires qui doivent amener l’information au conseil. »

M. Blondin précise que les membres du CCU ont rejeté, dans une décision partagée, une partie du projet de 100 millions $, notamment pour des raisons de sécurité, a-t-il fait savoir. L’administration va aller chercher les informations manquantes. C’est un investissement intéressant pour Gatineau, mais il y a des questions de sécurité. »

Certaines activités qui auraient lieu sur le site suscitent certaines craintes puisqu’elles auront lieu à proximité de l’aéroport. « Une lettre officielle de Transport Canada pourrait nous rassurer », a noté M. Blondin.

+

Marie-Hélène Lajoie

Un prix prestigieux pour la directrice générale

La directrice générale de la Ville de Gatineau, Marie-Hélène Lajoie, a reçu un prix prestigieux de l’Université d’Ottawa. 

L’Ordre du mérite en droit civil 2019 de l’Université d’Ottawa a été décerné à la plus haute fonctionnaire de la Ville de Gatineau.

Ce prix qui est attribué aux trois ans lui sera remis le 4 septembre prochain. Il est attribué aux diplômés de la Section de droit civil qui, explique la Ville de Gatineau, « sont de véritables chefs de file dans leurs secteurs et qui contribuent en partie au rayonnement de la Section ». 

Mme Lajoie est diplômée de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa depuis 1994. 

Elle a occupé de nombreux postes à la Ville de Gatineau, allant de la direction du service des affaires juridiques et du contentieux de la Ville de Gatineau à la direction générale en 2013. 

Elle est la première femme à la direction générale d’une grande ville du Québec et à la présidence de l’Association canadienne des administrateurs municipaux. 

Le président du conseil a souligné que Mme Lajoie est probablement la seule directrice générale d’une municipalité au pays à avoir mené son organisation à travers trois graves sinistres naturels en trois ans, à savoir les inondations de 2017 et 2019, ainsi que la tornade de 2018.