Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ainsi que les ministres Andrée Laforest et Mathieu Lacombe, ont visité le chantier du complexe quatre glaces de Gatineau, jeudi matin.

Complexe 4 glaces: dans les temps et dans les budgets, dit VMSO

Le maire de Gatineau admet qu’il se pince parfois pour être bien certain qu’il ne rêve pas, mais c’est bien réel. Le chantier du futur aréna Guertin, le complexe quatre glaces à place de la Cité, avance rondement. L’organisme Vision multisports Outaouais (VMSO) a annoncé, jeudi matin, qu’il prévoit respecter son budget et le calendrier de construction prévu. Le nouveau complexe doit ouvrir ses portes en novembre 2020.

«C’est un dossier qui a été difficile pendant des années, a rappelé le maire Maxime Pedneaud-Jobin. On s’est longtemps dit qu’il y avait une espèce de malédiction Guertin parce que tout ce qui pouvait mal se passer se passait mal dans ce dossier. La dernière fois qu’on a fait une conférence de presse [pour lancer le chantier] il y a eu la tornade. On pense qu’on a maintenant conjuré le sort grâce au fait que le projet se déroule dans les délais et dans le budget.»

Le mauvais sort est cependant parfois tenace. Quelques heures après l’allocution du maire, Environnement Canada a émis une alerte d’orages violents avec risque d’une tornade isolée. 

Avancement des travaux

Le directeur du projet pour VMSO, Alain Bastarache, a précisé que les fondations et la structure d’acier du futur amphithéâtre de 4000 places qui deviendra le nouveau domicile des Olympiques de Gatineau étaient complétées à environ 90%. «On voit déjà la forme du bâtiment, a-t-il noté. Tous les autres éléments du bâtiment comme les composantes mécaniques et électriques, le revêtement et la toiture sont à 15% et suivent leur cours normal.»

Près du tiers du travail est fait pour les fondations de la partie de l’immeuble qui abritera les trois glaces communautaires. La structure d’acier doit commencer à être érigée quelque part au mois de juillet. Quant au stationnement étagé, les fondations sont terminées à 95%. Ce chantier parallèle à celui du complexe doit être terminé en décembre prochain.

«Notre objectif pour le budget demeure le même, indique M. Bastarache. On est à l’intérieur de notre budget. Il y a des petits ajustements qu’on fait en cours de route, des secteurs de travaux où on a fait quelques modifications pour réduire certains coûts, mais ça fait partie du 25% de conception de l’immeuble qui se fait au fur et à mesure.» Ces modifications «mineures» au projet ne viennent d’aucune façon altérer le concept du projet, a insisté M. Bastarache.

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest

Les coûts totaux de construction du futur complexe s’élèveront à 69,7 millions $. Cela ne comprend pas les sommes dépensées pour les services professionnels d’ingénieurs et d’architectes. Jusqu’à maintenant, VMSO affirme avoir octroyé, par appel d’offres public, 54,8 millions $. Des contrats d’une valeur de 15,9 millions $ restent encore à octroyer. Ils concerneront, par exemple, les travaux pour les systèmes intérieurs, les murs, les toilettes et le système de bande.

«Il nous reste encore 18 mois, il y aura encore plusieurs défis, mais nous sommes très contents», a indiqué M. Bastarache. Ce dernier a noté que les pluies des dernières semaines avaient quelque peu ralenti le chantier, mais qu’il avait bon espoir de pouvoir rattraper ce léger retard rapidement, si la météo coopère.

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, qui était sur place pour assister à la conférence de presse s’est dite «vraiment impressionnée» par le projet. «Je suis persuadé que ce projet permettra de renforcer la position concurrentielle de Gatineau et de l’Outaouais, a-t-elle lancé. Par sa position frontalière, la région jouit d’un pouvoir d’attraction considérable. On vous dotant d’une infrastructure fonctionnelle et moderne, vous contribuez au développement de la région sur le plan économique, social et sportif.»