Le maire sortant, Maxime Pedneaud-Jobin, réfute ces allégations et indique qu’il s’agit d’un autre épisode de l’implication du Groupe Brigil dans la présente campagne électorale.
Le maire sortant, Maxime Pedneaud-Jobin, réfute ces allégations et indique qu’il s’agit d’un autre épisode de l’implication du Groupe Brigil dans la présente campagne électorale.

«Commande politique» pour ralentir Brigil, accuse la Chambre de commerce

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Jean-Claude Des Rosiers, s’est vivement attaqué à la haute direction de la Ville de Gatineau et au maire sortant, vendredi, sur les ondes du 104,7 Outaouais. Il a laissé sous-entendre que la Ville devait congédier la directrice de l’aménagement du territoire et du développement économique, Catherine Marchand, et qu’une «commande politique» avait été faite pour «ralentir les projets de Brigil».