Le bilan sur les collectes d’encombrants déchets présenté par le service de l’environnement révèle que seulement 4 % des résidences unifamiliales et 15 % des multilogements ont participé à la dernière collecte, en septembre.

Collecte des encombrants: retour à quatre collectes par année?

L’ajout de quatre collectes spéciales d’encombrants adopté par le conseil, il y a un an, pour calmer la grogne populaire et hausser à huit le nombre total de collectes par année n’a eu aucun effet sur la quantité de déchets ramassés au cours de l’année. La participation de la population aux collectes d’encombrants est à ce point faible, selon un bilan présenté jeudi, que la Commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement recommandera au conseil, lors de l’étude du budget, d’économiser 400 000 $ en revenant à quatre collectes spéciales par année.

Il n’est pas dit toutefois que le conseil acceptera cette recommandation. Les trois élus siégeant à la commission, Jocelyn Blondin, Jean Lessard et Maude Marquis-Bissonnette ont tous voté contre cette recommandation de la commission.

Le bilan sur les collectes d’encombrants déchets présenté par le service de l’environnement révèle que seulement 4 % des résidences unifamiliales et 15 % des multilogements ont participé à la dernière collecte, en septembre. Les proportions sont essentiellement les mêmes pour les encombrants résidus de construction. Le tonnage de déchets recueillis lors des huit collectes de 2019 aura été le même que ce qui avait été estimé par l’administration pour seulement quatre collectes par année. Chaque collecte supplémentaire coûte 100 000 $ aux contribuables.

Malgré ces données, la présidente de la commission, Mme Marquis-Bissonnette, estime qu’il y a eu beaucoup de changements pour les citoyens dans la gestion des matières résiduelles au cours des dernières années et que la Ville devrait « laisser le temps aux citoyens de changer leurs habitudes ». Selon elle, le conseil devrait conserver les huit collectes spéciales l’an prochain. « Objectivement, on pourrait descendre à quatre par année comme le recommandent les membres citoyens de la commission, note-t-elle. Éventuellement, le retour à quatre collectes va s’imposer de lui-même. »

La commission recommande en outre d’offrir la gratuité pour les encombrants déchets à l’écocentre du secteur Gatineau. Cela représenterait une dépense de 200 000 $ par année afin de financer le transport des déchets vers le centre de transbordement situé dans le secteur Hull. « C’est une mesure intéressante à offrir parce qu’elle correspond aux besoins exprimés par les citoyens. »