La Ville de Gatineau aurait abandonné son idée d’ouvrir le chemin Robert-Stewart à la circulation.
La Ville de Gatineau aurait abandonné son idée d’ouvrir le chemin Robert-Stewart à la circulation.

Chemin Robert-Stewart: la Ville aurait changé son fusil d’épaule

Mike Duggan serait en voie de remporter sa partie de bras de fer avec l’administration de la Ville de Gatineau dans le dossier du chemin Robert-Stewart, dans le quartier Connaught, à Aylmer. La Ville aurait abandonné son idée d’ouvrir ce tronçon nord-sud à la circulation et viendrait d’entreprendre des démarches auprès des promoteurs du secteur pour l’aménager en corridor vert dédié au transport actif.

Le conseil municipal a adopté, mardi, une entente avec les Habitations Bouladier pour l’installation des services municipaux devant desservir les phases 9, 10 et 11 du projet Quartier Connaught. Le promoteur devra effectuer les travaux à ses frais et cédera ensuite les infrastructures à la Ville, comme le veut la pratique. Le conseiller Duggan soutient qu’une entente entre la municipalité et le promoteur est aussi survenue pour que le chemin Robert-Stewart demeure fermé à la circulation automobile. Selon le conseiller, le promoteur aurait accepté le compromis et réserverait une somme de 150 000 $ pour son aménagement en corridor de transport actif.

M. Duggan ajoute que l’administration discute aussi avec les autres promoteurs impliqués dans le secteur pour voir s’ils acceptent de modifier d’anciennes ententes du même type afin de permettre l’aménagement du chemin en corridor de transport actif. Selon nos informations, la Ville aurait des ententes signées entre 2011 et 2018 avec trois promoteurs. Gerik et DRB Développement seraient les deux autres promoteurs.

Étude de circulation

L’étude de circulation réalisée l’automne dernier par la Ville pour déterminer le bien fondé d’ouvrir le chemin Robert-Stewart à la circulation démontrerait l’inutilité de tels travaux. L’administration n’a toujours pas rendu cette étude publique. Le conseiller Duggan qui souhaitait la consulter sans toutefois y arriver avait d’ailleurs vivement critiqué la haute direction de la Ville, il y a quelques semaines, pour ce qu’il estimait être de l’obstruction et un contrôle excessif de l’information. Le Droit a aussi demandé à obtenir cette étude, mais la Ville a redirigé la requête vers la loi d’accès à l’information.

À la suite de sa sortie publique en plein conseil municipal, M. Duggan a finalement eu accès aux résultats de l’étude. «La conclusion, dit-il, c’est que ça ne servirait à rien. Ça ne réglerait aucun enjeu de circulation dans le secteur. Ça devient donc une question politique, à savoir si on veut nuire à une communauté en ajoutant de l’asphalte alors que tout le monde souhaite une route verte.»

Décision en juillet

Au rythme où vont les choses, M. Duggan estime que le conseil pourrait être habileté à prendre une décision quant à l’avenir du chemin Robert-Stewart lors du dernier conseil municipal, avant la pause estivale, en juillet, ou au retour, à la fin du mois d’août. «Ensuite, il faudra trouver l’argent pour l’aménager, dit-il. C’est pour ça qu’il y a des négociations avec les promoteurs actuellement. Il y a aussi de l’argent dans le Plan vélo de la Ville. Je voudrais aussi discuter avec les citoyens de la façon dont ils souhaitent que ce tronçon soit aménagé. On pourra aussi s’asseoir avec les Habitations Bouladier. Je souhaite que l’approche soit formulée par les gens et non pas que ce soit un plan imposé par l’administration.»