Le Sommet Énergie verte Outaouais se veut le tout premier événement d’envergure à se pencher dans un contexte régional sur les changements climatiques et les enjeux qui en découleront.

Changements climatiques et développement économique

Les changements climatiques et leurs différents impacts constituent une nouvelle source d’inquiétude pour bien des gens. Ils représentent aussi un vaste potentiel économique pour ceux qui sauront en tirer profit et c’est exactement ce à quoi le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) souhaite convier le milieu des affaires de la région lors d’un important sommet sur la question à la fin du mois d’avril.

Le Sommet Énergie verte Outaouais qui se tiendra le 27 avril prochain se veut le tout premier événement d’envergure à se pencher dans un contexte régional sur les changements climatiques et les enjeux qui en découleront.

Transition énergétique, électrification des transports, économie circulaire, déplacements durables et écologie industrielle sont tous des sujets qui seront abordés lors du sommet organisé au Palais des congrès de Gatineau. C’est cependant l’aspect économique devant teinter les discussions qui interpelle particulièrement le directeur général du CREDDO, Benoît Delage.

«L’environnement a souvent été perçu comme un frein au développement économique, mais c’est totalement faux, lance-t-il. Ça va de pair, et c’est plus vrai que jamais. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le CREDDO reçoit plus d’argent provenant de ministères à caractère économique que du ministère de l’Environnement lui-même. Il y a un important changement de paradigme qui est en train de s’effectuer dans le milieu des affaires et nos entreprises doivent en être conscientes. Ce n’est pas une lubie d’environnementalistes. Il y a une révolution économique en marche. Les Uber ou Airbnb ne sont que la toute petite pointe de l’iceberg de ce que propose l’économie collaborative. Les gens ne s’imaginent pas du tout ce qui s’en vient.»

Dans ce contexte, ce n’est pas anodin que le Sommet Énergie verte Outaouais soit organisé en partenariat avec la Chambre de commerce de Gatineau et la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Papineau. Plus de 200 acteurs économiques et politiques de l’Outaouais sont attendus à ce sommet. M. Delage promet une démarche avant tout axée sur des pistes de solution et des réalisations concrètes qui auront des retombées économiques et sociales sur tout le territoire de l’Outaouais.