Mike Duggan.

«Cette réunion est d'intérêt public», dit Duggan

Devant le refus du maire de Gatineau et de son cabinet de considérer de tenir en public l'importante réunion à huis clos sur le centre multifonctionnel prévue mardi, le conseiller Mike Duggan a mis sa menace à exécution.
Comme prévu, il a publié, à 14h lundi, son communiqué de presse dénonçant cette façon de faire qui, selon lui, va à l'encontre de l'intérêt public des Gatinois. 
«Lors de cette réunion, écrit-il,  il n'y aura pas de décision officielle de prise, mais lorsqu'on considère les montants de financement public concernés, je crois que cette réunion est dans l'intérêt public et devrait être tenu en public, à l'exception des éléments de matières confidentielles, par exemple les questions juridiques.»
LeDroit révélait plutôt lundi  sur son site Internet qu'un ballet diplomatique était en cours au sein du conseil pour forcer le maire à revoir sa position et permettre que le débat se fasse en public. Au moins trois conseillers contactés  affirment être d'accord avec M. Duggan. 
Le cabinet du maire Maxime Pedneaud-Jobin a refusé de justifier publiquement pourquoi cette session de travail doit se faire à huis clos. La porte-parole du maire, Laurence Gillot, précise que les élus seront informés de ces raisons, mardi matin, dès le début du huis clos, tel que le prévoit la procédure en place. 
Plus de détails dans l'édition du Droit du 31 mars 2015