Le gouvernement du Québec a beau avoir fait un virage à 180 degrés cette semaine au sujet du ratio moniteur-enfants dans les camps de jour pour la saison estivale, la Ville de Gatineau ne bronche pas et opte pour le statu quo avec des groupes réduits, comme elle l'avait annoncé il y a dix jours.
Le gouvernement du Québec a beau avoir fait un virage à 180 degrés cette semaine au sujet du ratio moniteur-enfants dans les camps de jour pour la saison estivale, la Ville de Gatineau ne bronche pas et opte pour le statu quo avec des groupes réduits, comme elle l'avait annoncé il y a dix jours.

Camps de jour: Gatineau maintient des ratios plus bas

Le gouvernement du Québec a beau avoir fait un virage à 180 degrés cette semaine au sujet du ratio moniteur-enfants dans les camps de jour pour la saison estivale, la Ville de Gatineau ne bronche pas et opte pour le statu quo avec des groupes réduits, comme elle l'avait annoncé il y a dix jours.

Malgré le récent changement de cap, l'administration municipale a décidé de suivre les recommandations initiales émises par la Santé publique. Les ratios pour les camps de jour qui s'étaleront sur six semaines, du 6 juillet au 14 août, seront donc d'un moniteur pour cinq enfants chez les 5-6 ans, un pour sept enfants chez les 7-8 ans ainsi qu'un pour dix enfants chez les 9 ans et plus. Pour le service de garde, il y aura un moniteur par groupe de huit enfants.

Dans un communiqué transmis mercredi, la santé publique a expliqué avoir modifié sa décision «compte tenu de l’évolution des connaissances relatives à la transmission du virus et de la situation de la pandémie».

«La Ville de Gatineau a statué et maintient les ratios initialement recommandés par la Direction de la Santé publique lors de l’annonce par le gouvernement provincial (le 21 juin) de la tenue des camps de jour pour l’été 2020», a précisé le Service des communications.

Les rapports d’encadrement habituels recommandés par l’Association des camps du Québec sont de huit enfants de 3 à 4 ans par moniteur, de dix enfants de 5 à 6 ans par moniteur, de douze enfants de 7 à 8 ans par moniteur et de 15 enfants de 9 à 17 ans par moniteur.

Rappelons qu'en raison de ces normes plus strictes liées à la pandémie de COVID-19, la capacité d'accueil a été réduite de moitié pour les camps de jours organisés par Gatineau. Au total, 1284 enfants répartis sur 31 sites d'est en ouest pourront y participer durant les vacances estivales. Pour respecter les ratios d'abord annoncés par le gouvernement, la Ville a dû embaucher une trentaine d'animateurs supplémentaires, pourtant leur nombre à 432.

Les inscriptions avaient lieu entre le 1er et le 3 juin, selon les secteurs de la Ville.

Avec La Presse canadienne