C’était jour de budget, mardi, à Gatineau.

Budget 2019 à Gatineau: hausse de taxes de 2,1 %

C’était jour de budget, mardi, à Gatineau. Les élus ont adopté, à la majorité, un budget de 623,3 millions $ qui comprend la plus faible hausse de taxes depuis 2005. Les contribuables devront acquitter une hausse de 2,1 %, ce qui équivaut à une augmentation de 56 $ sur le compte de taxes pour une résidence médiane de 238 200 $. Seuls les conseillers Jocelyn Blondin, Marc Carrière et Louise Boudrias se sont opposés au budget.

Il s’agit de la plus petite hausse de taxes depuis 2010 à Gatineau. « Nous avons mis beaucoup d’efforts pour diversifier les revenus de la Ville, de façon à ce que nous puissions réduire le fardeau sur le contribuable propriétaire résidentiel, a indiqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Nos efforts commencent à porter fruit. Les taxes foncières représenteront encore, en 2019, environ 88 % des revenus de la Ville, mais nous poursuivons intensément les efforts pour diversifier ces revenus. »

De fait, 2019 marquera l’entrée en vigueur d’un nouveau taux de taxation pour les terrains vagues desservis, une mesure qui rapportera 3,5 millions $ dans les coffres de la Ville, soit l’équivalent d’une hausse évitée de 0,7 % de la taxe foncière. 

La limitation de la hausse des taxes est principalement provoquée par une réduction de la hausse prévue de la taxe dédiée aux infrastructures qui sera de 0,5 %, contrairement aux hausses successives de 1 % lors des dernières années. Le conseil a pris cette décision afin de freiner la hausse des paiements comptant pour l’entretien des infrastructures qui atteint 68 % cette année. Cette mesure vise une meilleure équité intergénérationnelle dans les efforts de rattrapage, a noté le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. 

Ce qui marquera aussi les esprits dans ce budget c’est la hausse du salaire des cadres qui fait gonfler la hausse du budget dévolu à la masse salariale. Il s’agit d’une augmentation de 4 % par rapport à l’an passé. Une somme de 1,5 million $ jusqu’ici présentée comme une enveloppe pour ajuster la rémunération des cadres et mettre de l’avant le nouveau plan triennal des effectifs ne servira finalement uniquement qu’à augmenter le salaire des cadres, a fait savoir, mardi matin, la direction du service des finances de la Ville. La masse salariale des cadres atteindra 29 millions $. 

Des millions d’investissements

« Transport en commun, transport actif, parcs, espaces verts et infrastructures, ce budget concrétise le programme du conseil qu’on s’est donné après l’élection et il est cohérent avec les premières décisions prises lors du premier budget du mandat, l’an passé, a ajouté le maire. Le budget que nous adoptons est équilibré et il répond à notre réalité fiscale. Nous poursuivons les importants efforts d’amélioration continue et de rattrapage massif dans nos infrastructures entrepris depuis plusieurs années, tout en choisissant d’investir de façon stratégique dans des projets qui en collaboration avec des partenaires dans plusieurs domaines d’activités, vont enrichir la qualité de vie partout à Gatineau. »

Le budget 2019 prévoit ainsi des investissements de 145 millions $ dans les infrastructures municipales. La part du lion revient, encore cette année, à l’entretien du réseau d’égouts et d’aqueducs (42,2 M$), aux usines d’eau potable (37,8 M$) et à la réfection du réseau routier (25,9 M$). À cela s’ajoutent deux grands projets d’infrastructures qui s’étendront sur plusieurs années, à savoir la réfection du boulevard Saint-Joseph, un projet de 78,5 millions $ et de la rue Notre-Dame, dont les travaux avoisinant 25 millions $.

Les premiers travaux du vaste plan de 53 millions $ pour lutter contre l’eau jaune débuteront en 2019, tout comme la première phase du plan de 24,2 millions $ pour mieux gérer les eaux pluviales lors des fortes pluies. Un montant de 30,5 millions $ sera dépensé d’ici 2024 pour améliorer le réseau cyclable. « Nous lançons aussi la modernisation de nos parcomètres au centre-ville, un processus qui comprendra une application mobile pour le paiement et une réflexion du même genre pour le secteur de la Cité, une mesure attendue de longue date par les partenaires et commerçants. »

Plus de services

Près de 1,3 million $ seront consentis à la bonification de différents services, notamment la bonification du soutien aux organismes communautaires, l’ajout de deux sites de camps de jour dans le secteur Aylmer et un meilleur soutien à la pratique professionnelle des artistes. Gatineau investira aussi dans différents partenariats avec le milieu de l’éducation postsecondaire comme la mise sur pied d’un incubateur d’entreprises avec un accent particulier pour les start-up en cybersécurité.