L’installation de feux de circulation à l’intersection de la bretelle de sortie et du boulevard de l’Aéroport, à proximité du viaduc, est une des solutions envisagées pour régler le problème de congestion.

Boulevard de l'Aéroport : la congestion devenue un problème

Le développement à la fois commercial et résidentiel dans le secteur commence à causer des maux de tête aux automobilistes qui empruntent la bretelle de sortie du boulevard de l’Aéroport en direction est sur l’autoroute 50, à tel point que les autorités réfléchissent à des solutions.

En raison de la congestion qui se forme dans la bretelle de sortie, au bout de laquelle l’on retrouve un panneau d’arrêt obligatoire, il n’est pas rare lors de l’heure pointe de fin d’après-midi que les véhicules soient pare-chocs à pare-chocs même dans la voie de droite de l’autoroute.

Sans être identique, une problématique semblable avait été observée il y a quelques années alors que les automobilistes empruntant la 50 en direction ouest avaient pris l’habitude à la rentrée automnale de se ranger sur l’accotement pour accéder à la bretelle d’accès à la montée Paiement, formant ainsi une véritable troisième voie sur l’autoroute. Le comportement, bien qu’illégal, avait été toléré par les policiers.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) se dit conscient de cette congestion et affirme travailler en collaboration avec la Ville de Gatineau pour remédier à la situation. 

« Cette intersection fait l’objet d’une étude, pour laquelle le ministère collabore, afin d’analyser le meilleur aménagement possible pour répondre à l’éventuel développement du secteur causé, entre autres, par la construction d’une halte routière. Des employés du Ministère étaient sur les lieux [à la mi-juin] afin d’observer la situation et analyser la cause de cette congestion », indique la porte-parole régionale, Rosalie Faubert.

L’installation de feux de circulation à l’intersection de la bretelle de sortie et du boulevard de l’Aéroport, à proximité du viaduc, est par exemple une avenue envisagée, dit-on. 

Lorsque le processus sera achevé, le MTQ prévoit faire part de ses conclusions à la Ville.

La municipalité confirme que l’on souhaite améliorer la fluidité de la circulation à cet endroit. Ouverts depuis deux ans, un dépanneur et une station-service ont déjà été aménagés à quelques pas de l’intersection, et une halte routière comprenant un centre de distribution de produits pétroliers et de carburant, un dépanneur et un restaurant est prévue au 415, chemin Industriel, à peine 400 mètres plus au nord.

« Diverses recommandations sont évaluées par les différentes parties dans l’étude d’impact sur les déplacements en cours. Cette étude est réalisée par le promoteur et est exigée dans tout projet de développement d’envergure », soutient le Service des communications de la Ville.

Une dérogation mineure, qui comprend entre autres l’installation d’une grande enseigne collective aux abords de l’autoroute, a été accordée par Gatineau en juin 2018 et vise « à assurer l’aménagement d’intersections sécuritaires et la fluidité de la circulation », ajoute la Ville, qui rappelle que le zonage du secteur touché est commercial.