La conseillère municipale Louise Boudrias.

Boudrias change de stratégie à quelques heures du budget

La conseillère Louise Boudrias change complètement sa stratégie à quelques heures de l’adoption du budget. Ce ne sont plus sept propositions que la conseillère soumettra à ses collègues pour modifier le budget 2019 de la Ville de Gatineau, mais une seule, a appris Le Droit.

Mme Boudrias explique qu’elle a appris il y a tout juste 24 heures qu’elle aurait besoin de l’unanimité au conseil pour inclure ses recommandations à l’ordre du jour, un appui qu’elle savait impossible à obtenir. Elle s’est donc ravisée. 

Sans encore savoir si la mécanique de vote sur le budget lui permettra d’agir de la sorte, Mme Boudrias demandera à ce que le vote sur les mesures découlant de l’analyse approfondie du budget réalisée par le conseiller Gilles Carpentier se fasse une recommandation à la fois, plutôt que tout en bloc. 

«C’est là que je vais proposer de limiter la hausse des taxes à 1,7 % et de reporter d’un an le financement du plan triennal d’effectif et le réajustement du salaire des cadres, explique-t-elle. J’attends encore de savoir s’il sera possible de fonctionner comme ça.»

Les autres recommandations que Mme Boudrias voulait soumettre au conseil devront suivre un tout autre chemin que ce qui avait été prévu par l’élue du secteur Hull. Après une rencontre avec la greffière, la directrice générale adjointe et le chef de cabinet du maire, lundi, Mme Boudrais a accepté de transformer ses propositions concernant, entre autres, l’objectif à la commission de révision des dépenses de trouver 4 millions $ d’économies dès 2020, la mise à jour du déficit structurel et un portrait de l’état des routes. 

Ces propositions deviendront des «avis de proposition». Ces avis seront déposés aujourd’hui, mais ne seront pas débattus au conseil avec le mois de mars prochain. «C’est la mécanique interne qui me force à agir de la sorte, dit-elle. Ça me donnera le temps de développer tout mon argumentaire.»