En tout, 63 toponymes dont 50 étaient féminins ont été soumis par 139 citoyens lors de la première consultation.

Bibliothèque du Plateau: quatre noms de femme soumis au vote par Gatineau

La Ville de Gatineau a dévoilé, mercredi, la courte liste des toponymes féminins qui seront soumis au vote de la population pour nommer la nouvelle bibliothèque du Plateau.

Quatre femmes se sont démarquées du lot lors de la première consultation organisée par la Ville plus tôt cet hiver. Sans surprise, l’allumettière et syndicaliste Donalda Charron (1886-1967) occupe la première position provisoire avec 27 recommandations. Elle est suivie par Marie-Thérèse Archambault (1904-1960), philosophe et enseignante qui s’était d’abord fait connaître à la grandeur du Québec à l’âge de 13 ans pour son obstination à être servie en français par la compagnie de tramway d’Ottawa. Cette dernière a reçu la faveur de 15 participants à la consultation publique.

La dramaturge et comédienne Gabrielle Déziel-Hupé (1934-2010) a récolté cinq voix, tout comme Clara Lanctôt (1886-1958), poétesse et professeur de musique.

À LIRE AUSSI

Une bibliothèque à nommer, des femmes à honorer

« Je trouve tous ces noms inspirants, a indiqué la présidente du comité de toponymie, Myriam Nadeau. La popularité du nom de Donalda Charron est un peu symptomatique du fait qu’on a peut-être mis trop de temps à lui décerner un lieu pour les honneurs mérités à sa mémoire. Elle n’est peut-être pas reconnue autant au niveau des arts, de la culture et de la littérature comme les trois autres, mais elle a certainement une contribution par rapport à l’avancement des femmes. Le comité juge ce nom recevable et reconnaît le désir de la population de lui désigner un lieu important. »

En tout, 63 toponymes dont 50 étaient féminins ont été soumis par 139 citoyens lors de la première consultation. 

Le dernier mot

Les Gatinois sont maintenant invités à choisir qui de ces quatre Gatinoises marquantes donnera son nom à la future bibliothèque du Plateau. Le formulaire de consultation peut être rempli en ligne sur le site Internet de la Ville de Gatineau, ou en personne dans l’une des dix bibliothèques municipales. Les participants ont jusqu’au 12 juin pour faire leur choix. 

Le vote populaire déterminera la recommandation que le comité de toponymie fera au conseil municipal. Ce dernier pourrait toutefois ignorer le choix de la population, ou s’y soumettre en adoptant la recommandation qui lui sera faite.