Aux yeux des élus d’Aylmer, un choix semble vouloir s’imposer de lui-même quant à l'avenir de la bibliothèque Lucy-Faris. La démolition de place des Pionniers et la construction d’un nouveau bâtiment.

Biblio Lucy-Faris: des élus veulent une décision

EXCLUSIF / Les élus du secteur Aylmer souhaitent mettre un terme à la tergiversation dans le dossier de la bibliothèque Lucy-Faris dès la semaine prochaine. Audrey Bureau, Gilles Chagnon et Mike Duggan demanderont au conseil municipal de faire son lit une fois pour toutes, en maintenant le 115, rue Principale comme emplacement pour la nouvelle bibliothèque.

L’enjeu c’est que le 115 Principale est déjà occupé par la place des Pionniers. Un canard boiteux plombé par des problèmes importants de structure acquis entièrement par la Ville en 2008. Des étages sont presque vides en raison des faiblesses de la capacité portante de l’immeuble. Y construire une nouvelle bibliothèque ressource de 2700 pieds carrés est pratiquement impensable d’après les quelques informations techniques qu’a laissé filtrer l’administration dans les dernières années.

Ça laisse bien peu d’options. Aux yeux des élus d’Aylmer, un choix semble vouloir s’imposer de lui-même. La démolition de place des Pionniers et la construction d’un nouveau bâtiment. « Reste à savoir si on reconstruit modestement où si on va avec une construction élaborée qui permet en même temps de régler d’autres besoins du secteur », affirme Mike Duggan.

M. Chagnon a rappelé que les organismes communautaires du secteur Aylmer ont besoin d’espace. Tout en abritant la nouvelle bibliothèque, un nouvel édifice pourrait louer des espaces et loger les services de l’administration municipale, dit-il. « On cherche à attirer des emplois à Aylmer, ajoute M. Duggan. On pourrait louer à des entreprises privées et même au gouvernement fédéral. »

Architecture

La conseillère du quartier, Audrey Bureau, voudra cependant être claire avec ses collègues du conseil municipal. Place des Pionniers est un bâtiment auquel les gens s’identifient, insiste-t-elle. « C’est un bâtiment signature sur la rue Principale, si on le démolit, il faudra le remplacer par un autre bâtiment auquel les gens vont aussi s’identifier dans le futur, dit-elle. Sur cette rue, on s’inscrit dans un contexte patrimonial. Il faut préserver ce caractère-là. »

Un concours d’architecture comme celui dont à fait l’objet la bibliothèque du Plateau pourrait être organisé, souligne Mme Bureau. « Les gens viennent à Aylmer pour l’ambiance de cette rue, ajoute la conseillère. Ça nous permettrait d’avoir un bâtiment qui respecte ce caractère. »

Des chiffres

Les élus d’Aylmer s’attendent à ce que l’administration soit en mesure de leur présenter des estimés préliminaires des coûts qu’un tel projet pourrait représenter. En fait, ils le souhaitent vivement parce que l’administration travaille toujours sur un mandat donné par l’ancien conseil municipal, à savoir la construction d’une bibliothèque à côté de la piscine Paul-Pelletier. Ce projet n’est plus dans les cartons politiques du nouveau conseil depuis novembre dernier.

« J’espère avoir des estimations la semaine prochaine, dit Mme Bureau. J’espère que la présentation en plénier nous permettra de faire un choix. Il faut donner un nouveau mandat à l’administration dans ce dossier. » Mme Bureau rappelle que « toutes les options » ont été analysées dans ce dossier. « La Basoche, la Marina, Paul-Pelletier, faire une annexe au 115 Principale, là il faut qu’on arrête de tergiverser. Avançons, le besoin est là. Il faut se mettre en branle. »

En donnant dès les prochains jours ce nouveau mandat à l’administration d’analyser en profondeur la démolition et la construction d’un nouvel immeuble signature ou pas, au 115, rue Principale, les élus d’Aylmer estiment que le conseil se mettrait en bonne position pour être en mesure de prendre une décision budgétaire en novembre prochain si le nouveau projet nécessite plus d’argent. Un montant de 21 millions $ est déjà réservé pour la future bibliothèque Lucy-Faris.