La Fonderie reçoit de forts appuis dans les secteurs Hull et Aylmer.

Beaucoup trop de livres pour La Fonderie

Même si le débat n'est pas officiellement lancé sur l'emplacement de la future bibliothèque centrale à Gatineau, certains élus ont déjà fait leur nid.
L'un des scénarios sur la table, soit d'aménager la bibliothèque centrale dans l'édifice de la Fonderie, est à exclure d'emblée, selon la conseillère Denise Laferrière.
Le bâtiment du secteur Hull serait trop fragile pour supporter des centaines et des centaines de rayonnages de livres.
« Il faut que ce soit clairement dit une bonne fois pour toute, afin qu'on arrête de dire que la bibliothèque centrale pourrait s'installer là. Ce ne serait pas rentable, ça coûterait trop cher », a-t-elle lancé hier matin, défiant le mot d'ordre du directeur général Robert Weemaes exhortant les élus à ne pas aborder le sujet de la bibliothèque.
La déclaration de Mme Laferrière a fait bondir son collègue Stefan Psenak.
« C'est faux de dire que La Fonderie ne pourrait accueillir la bibliothèque », a rétorqué le conseiller d'Action Gatineau et président de la commission des arts et de la culture.
Tout en admettant que d'installer la bibliothèque dans la Fonderie nécessiterait d'importants investissements, il refuse d'exclure cette possibilité.
« Il y a des 'contres' dans le cas de la Fonderie, reprend M.Psenak. Mais du même souffle, je vous rappelle que MmeLaferrière disait qu'il fallait réutiliser les bâtiments existants, pour leur donner une nouvelle vocation et en tirer le plein potentiel. »