Isabelle Veilleux, directrice du Secrétariat au développement économique de la Ville de Gatineau, et Jean Lepage, directeur général d’ID Gatineau.

Attraction d'entreprises: Gatineau passe à l'offensive

Gatineau se sent prête pour jouer dans la cour des grands et partir à l’assaut des entreprises étrangères. La Ville a lancé, lundi, avec ID Gatineau une offensive pour attirer plus d’entreprises de l’extérieur. L’objectif avoué de la démarche est que tous les démarcheurs économiques au pays reconnaissent Gatineau comme un lieu intéressant pour établir une entreprise.

La stratégie « Pourquoi Gatineau » est avant tout une série d’outils de mise en valeur, principalement numériques, qui doivent permettre à Gatineau de se positionner comme un pôle économique d’importance dans la région de la capitale fédérale. 

Son fer de lance est déjà bien identifié, il s’agit de l’écosystème mis en place pour tout ce qui touche de près où de loin à la cybersécurité, aux technologies numériques et à tout le secteur manufacturier complémentaire à ces domaines de pointe.

« Beaucoup d’entreprises canadiennes sont intéressées à se rapprocher du grand donneur d’ordres qu’est le gouvernement fédéral, note le directeur général d’ID Gatineau, Jean Lepage. On est méconnu des investisseurs étrangers, des investisseurs internationaux et des agences gouvernementales qui font de la prospection, comme Investissement Québec. On va prendre n’importe quelle entreprise qui s’insère dans notre stratégie, mais notre priorité c’est la cybersécurité et le secteur manufacturier complémentaire, notamment les entreprises qui font dans l’équipement numérique, ou celles en lien avec la transformation de la forêt et le secteur agroalimentaire. »

Une mission économique sera organisée cet automne, à Montréal et Québec, afin de réaliser une offensive auprès des principaux organismes économiques de la province, les élus et des fonctionnaires.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, estime qu’une telle démarche, faite avec autant de conviction quant aux atouts que possède Gatineau n’aurait pas été pensable il y a quelques années. 

« Ce qu’on a fait dans les dernières années, a-t-il rappelé, c’est de remettre la maison en ordre, on a fait une réforme de nos institutions économiques, on s’est donné un écosystème et une capacité d’accompagnement plus grande qu’avant. Je ne suis pas sûr qu’on aurait pu avoir le même discours de fierté il y a un certain nombre d’années, alors que là nos paroles correspondent à nos actes. La Ville, la région et tous les autres partenaires se sont rassemblés pour être beaucoup plus forts. »

Le maire Pedneaud-Jobin a mentionné que le Rapport Beaudry, réalisé en 1992, recommandait à Gatineau de prendre sa place. 

« On franchit aujourd’hui une étape cruciale, a-t-il indiqué. On est devant une étape qui démontre le niveau de maturité où on est rendu. On sait qu’on a des forces et on veut les mettre en valeur, on veut rayonner. C’est plus que de l’attraction d’entreprise, c’est du rayonnement et de l’affirmation régionale, autant dans la grande région ici qu’à l’extérieur. C’est un exercice économique, mais c’est aussi de la fierté et l’ambition d’être une ville qui s’affirme et j’en suis très fier. »

Afin de faire vivre l’offensive Pourquoi Gatineau, deux postes ont été créés à ID Gatineau, soit un poste de conseiller du développement des affaires et attraction des investissements et un agent de communication qui viendra l’appuyer dans le déploiement des actions de la stratégie. 

Parmi les outils développés, il y a un microsite web qui héberge une vidéo promotionnelle ainsi que des capsules d’ambassadeurs qui déclinent les avantages de Gatineau. 

Il y a aussi une brochure interactive qui pourra être adaptée en fonction du type d’entreprise ciblée.