Le conseiller du district de Buckingham, Martin Lajeunesse

Arénas dans l’est de Gatineau: le conseiller Lajeunesse pris à partie

Le commissaire et vice-président de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV), Sylvain Tremblay, exhorte le conseiller municipal du district de Buckingham, Martin Lajeunesse, à cesser d’aborder publiquement un éventuel projet d’aréna à un jet de pierre de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin alors que la CSCV n’a jamais été consultée à ce sujet.

L’élu scolaire a fait une sortie en règle contre M. Lajeunesse mercredi soir à Papineauville, lors de l’assemblée du conseil des commissaires de la CSCV, précisant qu’il parlait en son nom de commissaire et non à titre de vice-président du conseil. « Mon commentaire n’engage en rien le conseil », a-t-il déclaré.

N’hésitant pas à qualifier de « malhabile » la façon de faire de Martin Lajeunesse, M. Tremblay reproche à l’échevin du secteur Buckingham d’avoir « manqué de respect à la CSCV » puisqu’il a accordé des entrevues à des médias de la région dans les dernières semaines et derniers mois en évoquant qu’il souhaitait un possible projet de complexe de deux glaces sur un terrain de 20 acres propriété de la commission scolaire, tout ça sans jamais avoir jamais discuté officiellement de la question avec les représentants de celle-ci.

« Monsieur Lajeunesse ne nous a même pas parlé de ses intentions et ne nous a même pas fait de proposition et il fait des sorties médiatiques. Prenez la situation à l’inverse. Imaginez la CSCV qui veut construire une école sur un terrain qui appartient à la Ville de Gatineau. Imaginez qu’on ne les consulte même pas et qu’on sort dans les médias un peu partout en visant un terrain en particulier. Je ne pense pas que la Ville de Gatineau apprécierait ça et je pense qu’elle nous le reprocherait d’ailleurs. Ça n’entamerait pas les négociations d’un bon pied avec eux », a lancé M. Tremblay, en pleine période de parole aux commissaires.

Le commissaire et vice-président de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées, Sylvain Tremblay

M. Tremblay demande maintenant au conseiller Lajeunesse de s’asseoir avec la commission scolaire afin de discuter du dossier.

Il a rappelé que le terrain ciblé par l’échevin est protégé par la commission scolaire qui a d’ailleurs récemment déboursé des sommes pour la réalisation d’études de sol afin d’accueillir une éventuelle école primaire à cet endroit.

« Ce que j’inviterais M. Lajeunesse à faire, s’il est sérieux dans sa démarche, c’est de cesser ses sorties médiatiques et de venir parler avec le président [de la CSCV] et d’entamer des discussions avec nous qui vont peut-être mener à des négociations plus tard. Je tiens à lui rappeler que la décision finale va revenir au conseil des commissaires », a ajouté M. Tremblay.

La mésentente sur l’avenir des glaces dans l’est de Gatineau a refait surface dans les dernières semaines, alors que Martin Lajeunesse propose un futur complexe de deux glaces dans son secteur.

Son collègue conseiller du district voisin de Masson-Angers, Marc Carrière, soutient qu’une telle infrastructure devrait voir le jour dans son district.