Appuis politiques nombreux aux tours Brigil

Ce n'est visiblement pas dans le dossier des tours Brigil et de la désignation patrimoniale du Quartier du Musée que les candidats à la mairie Denis Tassé, Sylvie Goneau et Clément Bélanger vont se distinguer les uns des autres.
Les trois candidats à la mairie étaient présents, vendredi matin, à la présentation de l'étude d'impacts économiques d'une citation patrimoniale du Quartier du Musée. La firme Aviseo conseil soutient qu'une telle protection serait « néfaste » pour l'économie de Gatineau et priverait la Ville de plusieurs centaines de millions de dollars en retombées économiques et de près de 4000 emplois directs et indirects. 
Ces trois candidats à la mairie ont appuyé sans réserve les conclusions de l'étude et indiqué qu'ils étaient en faveur de la construction des tours de 35 et 55 étages proposées par le promoteur Gilles Desjardins. 
« C'est clair, je le dis depuis le début, les tours Brigil, Place des festivals et tout l'axe de la rue Laurier, c'est à partir de ça qu'on doit développer notre centre-ville, a indiqué M. Tassé. Nous en avons eu la démonstration très claire cet été. Il faut accueillir les projets au lieu de les ignorer. Il faut travailler avec les promoteurs. Il faut être à l'écoute des entrepreneurs, ce sont eux qui font en sorte qu'une ville se développe. »
Mme Goneau est d'avis qu'un projet comme Place des peuples permettrait d'attirer de la richesse dans le centre-ville. « On a des gens à faible et moyen revenu, mais des personnes qui achètent des condos de haute valeur, il n'y en a pas, dit-elle. Ces gens vont à Ottawa. Moi je veux qu'ils viennent à Gatineau, qu'ils dépensent leur argent ici et qu'ils aident à créer des emplois dans notre centre-ville plutôt qu'à Ottawa. »
Clément Bélanger croit pour sa part que le centre-ville de Gatineau doit devenir un endroit prisé autant pas les citoyens que par les touristes. « L'étude de ce matin est solide et on voit qu'une désignation patrimoniale nous priverait de millions de dollars. On veut faire briller Gatineau et c'est ici que ça doit commencer. »