Gatineau devrait faire marche arrière et cesser l'installation d'ampoules DEL à 4000 kelvin.

Ampoules DEL: Gatineau éclairée par Montréal

Comme la Ville de Montréal, Gatineau devrait très prochainement faire marche arrière et cesser l'installation d'ampoules DEL à 4000 kelvin amorcée en 2007, de façon à se tourner vers des ampoules à la luminosité moins intense pour éclairer ses rues, parcs et édifices publics, a appris Le Droit.
D'un oeil attentif, la Ville de Gatineau surveillait depuis des mois la démarche entreprise par la Ville de Montréal qui avait elle aussi amorcé un virage de l'éclairage au sodium vers des lampadaires DEL de 4000 K. Malgré un avis de la Direction régionale de la santé publique de Montréal et de l'Institut national de santé publique du Québec voulant que la lumière DEL à 4000 K n'a pas d'impact sur la santé de la population, le maire Denis Coderre a annoncé, mercredi, qu'il faisait une croix sur une partie des économies anticipées par ces ampoules et qu'il éclairerait la métropole avec des DEL de 3000 K.
Gatineau devrait probablement emboîter le pas et prendre la même décision dans les semaines qui viennent, a laissé entendre le maire Maxime Pedneaud-Jobin, en entrevue avec Le Droit. «Quand on a vu que Montréal mettait en branle tout un processus d'analyse, nous avons cessé le nôtre en se disant qu'ils ont des moyens plus considérables que nous pour le faire, a-t-il précisé. Avec ce qui sera annoncé [à Montréal], on sera en mesure, dans les prochaines semaines, de faire un présentation au conseil municipal. Dans ce dossier, il y a plusieurs avis qui sont nuancés et on tiendra compte de ces avis, mais il semble y avoir un consensus qui se dégage dans les grandes villes à ce sujet et on ne sera pas loin de ça ici aussi.»
Qualité de vie
L'administration municipale doit présenter son devis technique pour l'approvisionnement des nouveaux lampadaires dans les prochaines semaines, a indiqué le maire. À son avis, la qualité de vie des gens doit être considérée avant les économies dans ce dossier. «Entre 3000 K et 4000 K, il y a un peu plus d'économies, mais c'est aussi une question de qualité de vie des gens dans les quartiers. On installe ça pour 20 ans. Il faut que les gens vivent dans un endroit où ils sont bien.»
Gatineau a d'ailleurs appris à ce chapitre avec l'installation de 172 lampadaires DEL à 4000 K sur la rue Jacques-Cartier. Dès leur installation, les plaintes de citoyens ont commencé à se multiplier. L'ombudsman a jonglé un temps avec le dépôt d'un «avis de préoccupation». Gatineau a fait faire une étude photométrique de 2500 $ pour conclure qu'elle devait installer des filtres diffusants sur ses nouveaux lampadaires afin de réduire la luminosité. 
Jusqu'à maintenant, seulement neuf de ces filtres ont toutefois été installés. Une trentaine d'autres doivent l'être au printemps. La dépense s'élève à 5000 $. Le comité exécutif de la Ville de Gatineau a d'ailleurs autorisé cette dépense, mercredi. 
Le maire de Montréal a précisé qu'il allait remplacer toutes les ampoules DEL à 4000 K qui ont déjà été installées sur son territoire. Aucune décision en ce sens n'a encore été prise à Gatineau. La Ville précise que des lampadaires DEL ont jusqu'à maintenant été installés sur la rue Jacques-Cartier, sur un tronçon du boulevard Cité-des-Jeunes, dans le parc industriel de l'aéroport, ainsi que dans plusieurs parcs. La Ville oblige aussi les promoteurs de tous les nouveaux développements résidentiels à éclairer leur rue avec des DEL à 4000 K. 
M. Pedneaud-Jobin indique qu'il n'a pas senti la nécessité, comme certains de ses homologues nord-américains, d'imposer un moratoire sur l'installation des DEL le temps que sa ville prenne une position claire dans le dossier.