Gatineau prévoit qu’environ 40 000 autres arbres subiront le même sort d’ici la fin 2020.

Agrile du frêne: 36 000 arbres abattus à Gatineau

Depuis l’amorce de la bataille contre des fléaux tels que l’agrile du frêne et la maladie hollandaise de l’orme, près de 36 000 arbres ont été abattus sur le territoire de la Ville de Gatineau.

Les autorités municipales n’en sont donc pas encore tout à fait à mi-chemin dans leur opération abattage puisqu’on prévoit qu’environ 40 000 autres arbres subiront le même sort d’ici la fin 2020 afin de sécuriser les sites non aménagés. 

La majorité des arbres coupés (69 %) l’ont été en raison de l’agrile du frêne, un petit insecte envahissant découvert pour la première fois en Amérique du Nord en 2002 et qui ne laisse aucune chance aux frênes infectés. 

À court terme, Gatineau « précisera l’inventaire des bordures de rues non aménagées afin de procéder à la coupe des arbres jugés dangereux pour la voie publique et les propriétés », indique le service des communications. 

La Ville rappelle qu’elle compte faire des travaux de reboisement au printemps, à l’été et à l’automne. 

Il y a un mois et demi, le comité exécutif a octroyé un contrat de deux ans d’une valeur de 2,3 millions $ à la firme Serviforêt, de Saint-Stanislas afin d’intensifier les interventions dans les boisés en abattant les arbres qui représentent un danger pour les utilisateurs et les infrastructures.