Les membres d'Action Gatineau ont élaboré la colonne vertébrale de leur programme électoral lors de leur congrès.

Action Gatineau en route vers le 5 novembre

Les membres d'Action Gatineau ont parlé et ils possèdent maintenant un portrait assez clair de ce que le parti politique du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, proposera aux électeurs en novembre prochain.
Retour de la distribution du compost gratuit, création d'un office gatinois de consultation publique indépendant, taxation des terrains de stationnements à aire ouverte au centre-ville et modulation de la taxe foncière sont toutes des propositions qui se retrouveront au programme électoral d'Action Gatineau.
Une seule étape reste à franchir pour le parti, celui d'établir un cadre financier et identifier ce qui pourra être réalisé raisonnablement dans un potentiel second mandat de M. Pedneaud-Jobin.
Le projet de bibliothèque centrale pourrait notamment faire l'objet de débats parmi les candidats du parti. Les membres ont adopté une résolution visant à « lancer le processus de planification ». Donc, pas d'engagement quant à la réalisation du projet d'ici quatre ans.
Le conseiller de Buckingham, Martin Lajeunesse, et le candidat du parti dans Bellevue, Romain Vanhooren, ont tout de même émis des réserves face à ce projet. M. Vanhooren a pris le micro pour indiquer qu'il ne semble pas s'agir d'un projet rassembleur chez les citoyens rencontrés depuis son investiture.
« Je vois ça comme une part de réalisme politique de leur part. Ce sont eux qui sont sur le terrain et qui parlent avec les gens », a plus tard souligné le président du comité de programme d'Action Gatineau, Adrian Corbo, en réaction aux propos du candidat dans Bellevue. Il a également ajouté que les candidats auront la liberté de repousser certaines propositions à plus tard, mais qu'ils auront toutefois à rendre des comptes devant les membres, le cas échéant.
Un congrès sans chef
Les membres d'Action Gatineau ont dû élaborer la colonne vertébrale du programme électoral du parti sans leur chef, Maxime Pedneaud-Jobin, retenu en raison des fortes inondations qui touchent plusieurs quartiers de Gatineau.
La conseillère de Pointe-Gatineau, Myriam Nadeau, est également restée auprès de ses citoyens. L'annonce de l'absence des deux élus a suscité de chaleureux applaudissements des membres rassemblés pour la plénière du congrès.
« C'est aussi ça, la vie de parti, pouvoir compter sur les autres membres du parti », a indiqué au micro l'ex-président d'Action Gatineau, Patrick Duguay, après l'annonce.
De son côté, Adrian Corbo a parlé d'une « confiance mutuelle entre les élus et l'exécutif du parti, les membres et le comité organisateur du congrès ». Il ajoute que, dans les circonstances actuelles, la participation d'environ 70 personnes au congrès est satisfaisante.
« Il y a eu des discussions sur la possibilité de remettre le congrès, on a fait appel aux membres. [...] Au final, on a préféré ne pas politiser l'annulation du congrès », explique M. Corbo.
Contre les tours Brigil
Action Gatineau a aussi mis fin au flou et officialise sa position dans le dossier des deux tours que souhaite ériger l'entreprise Brigil sur la rue Laurier, dans le secteur Hull. Les membres ont adopté deux résolutions qui auront un impact sur le projet. La première favoriserait la citation du Quartier du Musée au titre de quartier patrimonial. Action Gatineau n'autoriserait également « que la construction de bâtiments proportionnels et intégrés » pour s'assurer que ces nouveaux immeubles participent « à la préservation des bâtiments ayant une valeur patrimoniale élevée ».
Les rails pour l'ouest
Croquis du tramway proposé par le député Greg Fergus, sur le boulevard Saint-Raymond, dans le quartier Manoir des Trembles.
La proposition du député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus, d'établir un système de transport en commun sur rails pour l'ouest de la Ville de Gatineau a également fait son chemin jusqu'au congrès d'Action Gatineau. Les membres ont adopté à l'unanimité une proposition visant à favoriser ce type d'infrastructure pour le transport en commun entre les secteurs Hull et Aylmer qui, idéalement, serait composé d'un axe est-ouest sur le corridor Taché/chemin d'Aylmer et d'un axe nord-sud sur le boulevard Saint-Raymond entre le Plateau et le boulevard Alexandre-Taché.