Action Gatineau a dévoilé son plan pour les infrastructures destinées aux cyclistes.

Action Gatineau promet 13 millions $ pour le vélo

Action Gatineau s'engage à investir 13 millions$ dans le réseau cyclable de la ville au cours des quatre prochaines années, ce qui représente un rythme similaire à celui observé au cours du mandat actuel.
Le maire sortant et chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a présenté vendredi le plan de match de son parti pour les infrastructures destinées aux cyclistes. Des engagements qui sont ainsi présentés avant le dépôt du futur plan directeur de la Ville en matière du vélo, qui devrait se faire peu de temps après l'élection du 5 novembre.
« Pour nous, c'est un enjeu de transport, a-t-il lancé d'emblée. Les gens veulent se déplacer de plus en plus en vélo, et pour ce faire, la Ville doit offrir un environnement sécuritaire. »
Afin de favoriser les déplacements actifs, le parti du maire sortant promet donc d'injecter 13 millions$ dans un prochain mandat pour aménager de nouvelles pistes. Au cours des quatre dernières années, le budget consacré à de telles infrastructures avait été établi à 12,8 millions$.
Selon les informations obtenues par Le Droit, un montant de 2,5 millions$ issu de cette enveloppe n'a pas encore été dépensé. Une situation qui « arrive souvent » en matière d'infrastructures, affirme M. Pedneaud-Jobin en évoquant des retards « pour diverses raisons ». Il assure toutefois que l'engagement de 13 millions$ de son parti pour les quatre prochaines années représente « de l'argent frais ».
L'objectif d'Action Gatineau est notamment de compléter des « liens manquants » entre diverses pistes cyclables, tout en assurant la sécurité des usagers.
« Il y a des endroits où les vélos peuvent passer, mais où la cohabitation autos/vélos n'est pas simple parce qu'il n'y a pas de séparation physique », a mentionné le maire sortant. Les cyclistes ne doivent toutefois pas s'attendre à ce que chaque nouvelle piste soit séparée par un obstacle physique de la chaussée utilisée par les automobiles, a souligné M. Pedneaud-Jobin, puisque certaines artères sont trop étroites.
L'ajout de pistes pour relier divers quartiers est aussi envisagé dans le plan d'Action Gatineau. C'est notamment le cas pour le district de Limbour, où la candidate du parti Renée Amyot souhaite voir apparaître des liens cyclables pour l'Escarpement et le secteur rural.