Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Maison du citoyen
La Maison du citoyen

Action Gatineau aura son nouveau chef à la fin avril

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’identité du nouveau chef d’Action Gatineau sera connue le 25 avril prochain. 

Le parti a dévoilé, mardi, les règles entourant la course à la chefferie rendue nécessaire par l’annonce du départ de Maxime Pedneaud-Jobin au terme du présent mandat. Actuellement trois personnes affirment être en réflexion pour succéder à M. Pedneaud-Jobin. Il s’agit de la conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette, du directeur général du Cégep de l’Outaouais, Frédéric Poulin, ainsi que le promoteur immobilier et vice-président du Groupe Heafey, Charles Masse. 

La course est donc officiellement lancée. Les éventuels candidats à la chefferie ont jusqu’au 4 avril prochain pour déposer leur dossier de candidature. Pour être admissibles, ils devront respecter une série de conditions émises par le parti, à savoir recueillir au moins 100 signatures dont le quart devront provenir des quatre secteurs de la Ville de Gatineau [Hull, Gatineau, Aylmer et Masson-Angers/Buckingham]. Ils devront recueillir 4000$ en contribution d’électeurs pour leur campagne et démontrer qu’ils sont appuyés par au moins 75 personnes devenues membres d’Action Gatineau depuis le 1er janvier 2021. 

Au moins un débat

Le directeur général du parti, François Soucy, précise qu’il y aura au moins un débat si l’investiture est contestée et il se tiendra entre le 4 et le 18 avril. Le vote se déroulera de manière électronique du 22 au 24 avril et sera sous forme préférentielle. 

Le directeur général d’Action Gatineau, François Soucy

«Il faudra une majorité simple de 50% plus un pour devenir chef, note M. Soucy. Les membres seront appelés à indiquer dans l’ordre leur choix pour le prochain chef. Dans le cas où aucun des candidats ne récolterait la majorité, il y aura un second tour et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un chef récolte la majorité.»

Action Gatineau compte à ce jour 2243 membres. C’est plus d’une centaine de nouveaux membres qui se sont ajoutés au rang d’Action Gatineau depuis le début de l’année, note M. Soucy. 

Une fois élu, la ou le nouveau chef sera mis de l’avant par le parti. Maxime Pedneaud-Jobin demeurera évidemment maire de Gatineau, mais devra céder sa place au nouveau chef pour assumer le leadership du parti. Il n’a pas été possible de savoir avec précision si le nouveau chef aura la possibilité d’assister aux rencontres hebdomadaires du caucus des élus d’Action Gatineau s’il devait ne pas être un élu à la table du conseil municipal.

Candidat dans Hull-Wright

Après Caroline Murray qui a été investie candidate d’Action Gatineau dans le district de Deschênes, lundi, c’est au tour de Steve Moran de devenir officiellement, mercredi soir, le candidat du parti dans le district d’Hull-Wright.

Steve Moran, candidat d'Action Gatineau dans le district d’Hull-Wright

M. Moran a auparavant été chef adjoint au cabinet de l’ancien chef du Nouveau parti démocratique (NPD), Jack Layton. Âgé de 50 ans et père de deux enfants, M. Moran occupe actuellement le poste de directeur canadien des politiques à la Société pour la nature et les parcs. M. Moran veut faire du logement, de la transition écologique et de la mobilité dans le centre-ville ses principaux chevaux de bataille en campagne électorale. 

Deux candidats indépendants ont déjà confirmé qu’ils brigueraient le poste de conseiller municipal dans le centre-ville, à savoir Clément Bélanger et René Coignaud.