Depuis mardi, il faut un permis pour se stationner de nuit dans les rues de Gatineau.

224 constats d’infraction en une nuit à Gatineau

En vigueur depuis la nuit du Nouvel An, le règlement sur le stationnement sur rue en période hivernale à Gatineau a permis à la Ville d’engranger près de 12 000 $ dans ses coffres... en une seule et même nuit.

Selon les données fournies au Droit, 224 constats d’infraction de 53 $ chacun ont été émis par cinq préposés au stationnement sur le territoire entre minuit et 6 h, jeudi. Aucune contravention n’avait été distribuée dans les deux nuits précédentes, malgré le décret de l’hiver mardi dernier. Il faut dire qu’aucun préposé n’était en service les 1er et 2 janvier et que seuls les policiers pouvaient émettre des constats.

Depuis mardi, et ce jusqu’au 1er avril, il est interdit de stationner sur rue la nuit (entre minuit et 6 h du lundi au vendredi, ainsi que de 3 h à 6 h les samedis et dimanches) à Gatineau, à moins d’être détenteur d’un permis de stationnement de nuit en hiver. Dans ce cas, il est possible de stationner dans la rue la nuit sur l’ensemble du territoire, là où la signalisation le permet.

Le stationnement devient cependant interdit pour tous dès qu’un avis d’interdiction de stationnement hivernal est émis, soit lorsqu’Environnement Canada prévoit une accumulation de neige de 5 à 10 cm ou plus dans la région.

Il est possible de se procurer un permis au coût de 87 $ chacun, une hausse de 2 $ par rapport à l’an dernier. Les automobilistes intéressés doivent se rendre dans les centres de services ou à la division du stationnement de la Ville de Gatineau.

Les citoyens peuvent s’inscrire au gatineau.ca/stationnementhivernal pour recevoir les avis d’interdiction par courriel ou par messagerie texte. Ceux-ci sont émis au plus tard à 15 h le jour même de leur entrée en vigueur. Un second message est acheminé lors de la levée des avis d’interdiction.

À ce jour, la Ville a émis 1924 permis pour le stationnement hivernal, indique le Service des communications. La saison dernière, 2412 permis avaient été achetés par des citoyens.