Les bénévoles de la Croix-Rouge étaient sur le terrain dès la première heure lors des inondations du printemps dernier.

115 personnes encore hébergées par la Croix-Rouge

À cinq jours de Noël, un total de 115 personnes sont toujours hébergées à l’hôtel par la Croix-Rouge en Outaouais à la suite des inondations du printemps dernier. C’est sans compter les dizaines d’autres qui bénéficient de services d’aide pour diverses raisons.

« Nous sommes là depuis les toutes premières heures et la région est encore au top de nos priorités. C’est de loin la plus touchée », affirme d’emblée le vice-président de la Croix-Rouge pour le Québec, Pascal Mathieu, qui ne cache pas que l’organisme risque d’être présent sur le terrain pour encore plusieurs mois. 

Il rappelle que plusieurs bénévoles sont toujours en action au bureau de rétablissement de la Croix-Rouge, situé au 280, boulevard Maloney Est, à Gatineau. De nouveaux versements d’aide financière pour les sinistrés dont la résidence a subi des dommages majeurs ou qui doit être démolie seront d’ailleurs effectués en janvier. Les gens dont la situation financière est précaire pourront aussi en bénéficier. 

« Ce qu’on souhaite, évidemment, c’est que le nombre de personnes qui ont besoin de notre aide continue de chuter. Malheureusement, par expérience, on peut s’attendre à ce quelques familles connaissent encore leur lot de difficultés dans les prochains mois. On accompagne toutes sortes de gens, que ce soit des aînés, des gens malades ou encore des personnes ayant de la difficulté à lire. Dans de tels cas, on n’a d’autre choix que d’aller à leur rythme. On peut les aider pour remplir des formulaires ou encore pour se préparer à des rencontres avec des intervenants, par exemple », dit M. Mathieu. 

Certains sinistrés qui avaient pu réintégrer leur domicile ont dû retourner à l’hôtel après l’arrivée du froid glacial, ces dernières semaines. 

Bilan régional mercredi

Par ailleurs, comme le veut la tradition, la Croix-Rouge dressera mercredi le bilan annuel de ses interventions dans la région. On y apprendra entre autres que l’organisation est venue en aide à 3724 personnes. 

Sans surprise, 94 % d’entre elles ont été touchées par les inondations historiques, alors que le reste des gens ont reçu du support à la suite d’un autre type de sinistre. 

Dans la majorité des cas, il s’agissait d’incendies résidentiels. Au total, 89 bénévoles étaient prêts à être mobilisés par la Croix-Rouge.