En attendant les confirmations de financement pour l’été prochain, les structures florales du parc Jacques-Cartier seront illuminées pendant le Bal de neige.

Gatineau réserve 2 M$ pour le retour des Mosaïcultures

Les élus gatinois se sont engagés, mardi, à réserver la somme maximale de 2 millions $ pour favoriser le retour des Mosaïcultures au parc Jacques-Cartier à l’été 2018. Cet engagement demeure toutefois conditionnel à la participation financière du fédéral et du provincial, et à l’adoption d’un protocole d’entente et d’un cadre financier satisfaisants aux yeux du conseil municipal.

Cet appui de la Ville pourrait agir comme levier pour l’organisation des Mosaïcultures internationales qui est actuellement en discussions avec ses partenaires pour répéter l’expérience de cet été dans le centre-ville de Gatineau. Le montant de la Ville serait offert en argent et en services et serait pris à même les surplus de la Ville. La directrice de l’événement, Lise Cormier, avait indiqué au Droit, en octobre, qu’il y a de grandes chances que l’événement soit payant s’il est de retour l’été prochain. 

Pour la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle, la Ville envoie ainsi un message positif aux différents partenaires des Mosaïcultures. « Que l’événement devienne payant n’est pas un problème, ça permettrait même de développer plusieurs types de forfaits touristiques pour le centre-ville de Gatineau, ainsi que dans le domaine des arts et de la culture », note-t-elle. 

L’organisation de MosaïCanada 2017 a d’ailleurs fait connaître, mardi après-midi, l’étendue des retombées économiques de sa présence à Gatineau au cours des derniers mois. L’exposition florale a attiré 1,3 million de visiteurs, soit un demi-million de plus que les prévisions. L’événement a aussi contribué à générer des dépenses additionnelles de 28 millions $ dans la région d’Ottawa-Gatineau et à soutenir 356 emplois. 

En attendant les confirmations de financement pour l’été prochain, les structures florales du parc Jacques-Cartier seront illuminées pendant le Bal de neige. Leur présence forcera toutefois le déménagement du Domaine des flocons dans la section nord du parc Jacques-Cartier. 

Cela représentera une dépense supplémentaire de 200 000 $ pour la Ville de Gatineau.