Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Gatineau reporte officiellement le paiement des taxes municipales

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le conseil municipal de Gatineau a officiellement adopté, mardi, le report des paiements de taxes pour 2021, mais le dossier aura donné lieu à un nouveau débat à saveur fiscale initié par le candidat à la mairie, Jean-François LeBlanc.

Ce dernier a tenté de convaincre le conseil municipal d’accepter que la facture de taxes des Gatinois puisse être payée en quatre versements plutôt que deux comme c’est le cas actuellement. Sa proposition a cependant atterri dans un cul-de-sac.

Alors que le débat en caucus préparatoire au conseil durait depuis de longues minutes, notamment sur la pertinence d’en faire plus pour les contribuables touchés par la pandémie de COVID-19, le directeur du service des finances de la Ville de Gatineau, Mario St-Pierre, a pris la parole pour aviser M. Leblanc et le reste du conseil qu’une telle proposition était tout simplement impossible à réaliser en 2021.

«Ça forcerait le service à refaire complètement le système de taxation en place, a-t-il précisé. Ça prendrait plus de six mois à réaliser. C’est impossible de changer ça à temps pour les paiements de 2021.» La mesure des quatre versements aurait aussi coûté 325 000 $ par mois à financer.

M. LeBlanc a tout de même tenu à maintenir sa proposition et à la soumettre au vote du conseil lors du caucus préparatoire en après-midi. Le conseil s’est prononcé à 12 contre 5 contre la proposition de M. LeBlanc. Seuls les conseillers Mike Duggan, Jocelyn Blondin, Louise Boudrias et Jean Lessard ont appuyé la proposition du candidat à la mairie, malgré l’avertissement de l’administration.

En soirée, le conseil a adopté à l’unanimité le report de deux mois des paiements de taxes tel qu’annoncé la semaine dernière par le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Le premier paiement devra être effectué en avril plutôt qu’en février