Après avoir accueilli les Championnats canadiens de ski de fond 2019, Gatineau sera l'hôte du tout premier Sommet canadien du plein air en 2020.

Gatineau, épicentre canadien du plein air en 2020

EXCLUSIF / Gatineau sera l’hôte du tout premier Sommet canadien du plein air en 2020, un événement organisé par le Conseil canadien du plein air, basé à Calgary, qui doit réunir près de 400 intervenants de l’industrie de partout au pays, a appris Le Droit.

La Ville de Gatineau était en compétition avec plusieurs autres villes canadiennes désireuses d’accueillir ce premier événement d’envergure nationale destiné spécifiquement à la pratique des sports en plein air. 

Gatineau a finalement coiffé au fil d’arrivée la ville de Canmore, en Alberta, confirme l’organisme Loisir sport Outaouais (LSO) qui a multiplié les efforts en coulisse pour que Gatineau accueille ce sommet.

« Que cet événement-là s’amène ici est une reconnaissance importante pour le Québec et son offre plein air, lance la directrice générale de LSO, Frédérique Delisle. Le Conseil canadien a arrêté son choix sur le Québec et il a décidé qu’au Québec, le plein air, c’est à Gatineau que ça se passe. On récolte les fruits du travail qu’on fait depuis plusieurs années pour positionner la région. Ce n’est vraiment pas rien d’avoir été sélectionné pour un tel événement national. »

Charles-Antoine Rioux, agent de projet à LSO est celui qui a piloté le dossier de la candidature de Gatineau auprès du Conseil canadien du plein air. « On a carrément intégré le comité organisateur du sommet, dit-il. Cet événement va nous permettre d’accueillir chez nous tous ceux qui œuvrent dans des organisations liées au plein air ou qui contribuent à attirer les gens vers les activités en plein air. Ça va faire connaître Gatineau et l’Outaouais comme des endroits privilégiés pour le plein air au Québec, mais aussi à l’échelle canadienne. C’est majeur. Ça va aussi nous permettre de maintenir et d’augmenter la mobilisation locale pour donner encore plus d’importance au plein air. »

Tourisme Outaouais qui cherche à positionner l’Outaouais comme une destination de choix en matière d’offre de plein air n’en demandait pas tant. « C’est très positif, lance la directrice générale, France Bélisle. C’est un statement national. Ça démontre qu’on a un bon filon et un potentiel énorme en voulant faire de la région une destination de choix pour le plein air. Là, nous avons jusqu’en 2020 pour nous préparer, pour que Gatineau devienne une véritable destination de plein air urbain. Nous avons déjà un excellent produit. Il nous reste à mieux structurer notre offre. »