Gatineau en vol a attiré près de 25 000 personnes l'an dernier.
Gatineau en vol a attiré près de 25 000 personnes l'an dernier.

Gatineau en vol ne décollera pas cette année

Guillaume St-Hilaire
Le Droit
Les aéronefs du spectacle aérien «Gatineau en vol» ne décolleront pas cette année. Une «question de logistique» force les organisateurs à faire une pause d'une année, dans l'espoir d'être de retour en 2015.
Le problème, cette année, c'est que la fondation Ailes d'époque organise un autre événement d'ampleur cet été: le Sommet Hadfield, qui doit avoir lieu le 30 juin prochain. Une centaine de jeunes de la région auront alors la chance de rencontrer plusieurs invités de marque, dont l'astronaute vedette Chris Hadfield.
«Le spectacle est le fruit du travail de 400 à 500 bénévoles, qui s'investissent pendant des semaines pour que tout fonctionne. C'est une organisation complexe», explique Carl Martin, porte-parole de la fondation Ailes d'époque, qui organise l'événement.
«Organiser deux événements majeurs en moins de trois mois, c'est une bien trop grande charge de travail pour une organisation comme la nôtre, poursuit-il. Le conseil d'administration a donc décidé de miser sur le sommet du 30 juin, puisqu'il s'inscrit au coeur de notre mission auprès des jeunes de la région», explique M. Martin.
L'an dernier, 25000 personnes s'étaient déplacées pour admirer les ballets aériens et les avions d'époque en pleine action.