Désireuse elle aussi d’avoir une meilleure gestion des surplus provenant des activités commerciales et de l’élimination de ceux-ci, la Ville de Gatineau a alloué en mai dernier une subvention allant jusqu’à 25 000 $ à l’organisme 3R Québec pour la mise en place d’un projet pilote d’accompagnement des épiciers et organismes d’entraide dans la récupération et distribution des surplus alimentaires.

Gatineau contribue au projet de 3R Québec

Désireuse elle aussi d’avoir une meilleure gestion des surplus provenant des activités commerciales et de l’élimination de ceux-ci, la Ville de Gatineau a alloué en mai dernier une subvention allant jusqu’à 25 000 $ à l’organisme 3R Québec pour la mise en place d’un projet pilote d’accompagnement des épiciers et organismes d’entraide dans la récupération et distribution des surplus alimentaires.

Selon le protocole d’entente en vigueur jusqu’au 31 mars 2020, la Ville s’engage à verser à l’organisme un montant de 10 000 $ à la signature du contrat ; une somme de 7500 $ à la remise d’une preuve de partenariats d’accompagnement de six semaines consécutives avec six grands épiciers participants et des organismes d’entraide où seront acheminés les surplus alimentaires ; ainsi qu’une enveloppe additionnelle de 7500 à la remise du rapport final.

Ce dernier document devra entre autres inclure les rapports quotidiens de pesée et de gestion des matières gérées ainsi que des recommandations.

Pour l’instant, la Ville affirme que malgré le retrait des magasins Metro, rien n’indique que l’argent ne sera pas octroyé à 3R, puisque l’exigence minimale est que six magasins aient participé au projet d’ici le printemps prochain.