La Ville de Gatineau prolongera la période d’ouverture de ses piscines et ses jeux d’eau cet été.

Gatineau augmente l’accès à ses piscines et jeux d’eau

Soucieuse de s’adapter aux changements climatiques, la Ville de Gatineau améliore son offre de baignade extérieure, cet été, en prolongeant la période d’ouverture de ses huit piscines, huit pataugeoires et 38 jeux d’eau dispersés sur le territoire.

Les piscines seront ouvertes cette fin de semaine, et le week-end prochain, pour ensuite être accessibles à tous les jours, du 23 juin au 3 septembre. Quant aux jeux d’eau, ils sont accessibles depuis le 18 mai et le seront jusqu’au premier octobre plutôt que de fermer à la fête du Travail comme auparavant. 

« On le constate, nous avons déjà eu des moments de chaleur importants et nous vivons encore des périodes de canicule à l’automne, a souligné le maire Maxime Pedneaud-Jobin. On veut s’adapter à ça, pour les enfants, pour les aînés et pour toutes les familles. C’est aussi une mesure de santé publique. Ce sont des occasions de plus pour les gens de pouvoir se rafraîchir. »

Cette accessibilité plus grande aux piscines et jeux d’eau était un engagement électoral d’Action Gatineau. La promesse a été reprise par l’ensemble du conseil municipal qui a adopté un investissement supplémentaire de 100 000 $ lors du dernier budget pour mettre cette mesure en place. Une enveloppe budgétaire annuelle de 300 000 $ a aussi été adoptée lors du dernier budget pour aménager un nouveau jeu d’eau par année. Deux nouveaux jeux d’eau seront construits cet automne, à savoir aux parcs Roberval et Saint-Gérard. Les jeux d’eau du parc Laflèche et du parc des Hautes-Plaines seront aussi réparés et remplacés dès cette année. 

Avenir des piscines

Le président de la commission des sports et loisirs, Pierre Lanthier, s’est bien gardé, jeudi, de dévoiler le sort que réserve sa commission aux piscines extérieures pour l’avenir. Elles sont pour la plupart en fin de vie utile. Une étude réalisée sur le sujet il y a déjà cinq ans  par la firme Planifika doit finalement être rendue publique le 19 juin prochain. L’accès à ce document réalisé au coût de 62 000 $ a par le passé été refusé au Droit. « On pourra vous en dire plus à ce moment-là, à savoir si on va les maintenir ou s’il y aura des changements de vocation », a affirmé M. Lanthier. Le maire Pedneaud-Jobin n’a pas voulu commenter, affirmant ne pas être au courant des plans de la commission des sports et loisirs en la matière.