Le bombardier Patrick Labrie, un vétéran de six ans des Forces canadiennes, basé à Petawawa, en Ontario, est décédé des suites de blessures subies lors d’un saut en parachute près du village bulgare de Cheshnegirovo, le mois dernier.

Funérailles militaires samedi pour le soldat québécois mort en Bulgarie

GATINEAU — Des funérailles militaires seront célébrées samedi à Gatineau pour le soldat canadien mort en Bulgarie lors d’un exercice d’entraînement en parachute.

Le bombardier Patrick Labrie, un vétéran de six ans des Forces canadiennes, basé à Petawawa, en Ontario, est décédé des suites de blessures subies lors d’un saut en parachute près du village bulgare de Cheshnegirovo, le mois dernier.

La police militaire enquête sur les circonstances de la mort de M. Labrie, originaire de Gatineau. Des rues seront fermées samedi matin dans le secteur Buckingham, alors qu’un cortège militaire se rendra de la légion locale jusqu’à l’église Saint-Grégoire-de-Nazianze.

À LIRE AUSSI: Un militaire originaire de Gatineau meurt à l’entraînement

L’armée a indiqué vendredi qu’il y aurait une salve solennelle, avec 36 coups à blanc tirés par 12 soldats pour leur frère d’armes. La famille a demandé que les funérailles ne soient pas ouvertes au public ou aux médias.

Patrick Labrie faisait partie d’un contingent d’une centaine de Canadiens qui participaient en Bulgarie à un exercice d’entraînement dirigé par les États-Unis. Des responsables ont déclaré qu’il effectuait un saut de nuit à basse altitude; on précise que le bombardier Labrie a sauté d’un avion militaire canadien avec du matériel canadien.

Les parents ont récemment souhaité la tenue d’une enquête approfondie afin d’éviter qu’une telle tragédie ne se reproduise.