Le président de l'AFO, Carol Jolin.

Une hausse de 75% du budget du ministère des Affaires francophones réclamée

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) a dressé sa liste d'épicerie et réclame ni plus ni moins qu'une hausse de 75% du budget du ministère des Affaires francophones, créé l'été dernier.

Il s'agit de l'une des six recommandations émises par l'organisation mercredi à Ottawa à l'occasion des consultations prébudgétaires organisées par le Comité permanent des finances et des affaires économiques de l'Ontario.

Le budget du ministère se chiffrant à un peu plus de 5 millions $, l'AFO demande donc que celui-ci passe à environ 9 millions $.

«Pourquoi 75%? Nous avons trouvé inspiration dans une décision récente du gouvernement, qui avait haussé de 75% de budget dédié au ministère des personnes âgées lors de sa création, en 2017», a indiqué le président Carol Jolin.

Parmi les autres demandes de l'AFO, notons la bonification du financement dédié aux services de santé mentale en français et un investissement dans les centres culturels francophones en accordant une enveloppe de base de 50 000$ pour chacun de ceux-ci.

Inquiet pour l'avenir des médias franco-ontariens, l'AFO recommande également que le gouvernement et ses agences dédient 5% du budget alloué à ses placements publicitaires aux médias francophones de la province. 

Tout au long de la journée, une vingtaine de délégations de divers secteurs d'activité sont venues exposer leurs idées devant le comité réuni dans un hôtel du Marché By.