Le président de l'AFO, Carol Jolin

Rencontre avec l'AFO: Ford reste sur ses positions

La direction de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) s’est présentée « l’esprit ouvert et avec un peu d’espoir » à sa rencontre avec le premier ministre Doug Ford jeudi matin, mais elle en est ressortie déçue.

« Malheureusement, la rencontre n’a pas donné les résultats espérés. M. Ford est resté ferme dans ses positions », a déclaré le président de l’AFO, Carol Jolin, à son retour de Toronto, jeudi après-midi.

L’AFO a indiqué qu’elle n’a toujours reçu aucune garantie du gouvernement progressiste-conservateur par rapport à l’indépendance du commissariat aux services en français. Ce service sera intégré au sein du Bureau de l’ombudsman. Quant au projet de l’Université de l’Ontario français (UOF), le gouvernement maintient sa position voulant que les finances publiques actuelles ne lui permettent pas de le concrétiser.

« M. Ford a dit que l’Université de l’Ontario français ne verra le jour qu’une fois que les finances de la province seront assainies. C’est inacceptable. Promesse faite, promesse non tenue », a déploré le président de l’AFO.

M. Jolin a tenu à réaffirmer à M. Ford et à la ministre Caroline Mulroney, qui était présente à la réunion, que les acquis des Franco-Ontariens doivent demeurer.

Par ailleurs, l’AFO a encouragé les Franco-Ontariens, francophones, francophiles et ceux qui ont à coeur les droits des citoyens à se présenter en grand nombre ce samedi aux quelque 40 manifestations à travers la province « pour crier haut et fort notre déception face aux coupes proposées par le gouvernement conservateur ».

« Nous devons dire au gouvernement provincial que l’argument financier ne justifie pas d’enlever des institutions essentielles, des institutions qui aident à protéger notre langue et notre culture », a martelé Carol Jolin.

Le directeur général de l’AFO, Peter Hominuk, a indiqué que des milliers de personnes ont signifié leur intention d’être présentes aux manifestations. À Kapuskasing, plus de 500 personnes devraient protester contre les coupes du gouvernement Ford dans les services en français. À Ottawa, plus de 3000 personnes se sont inscrites pour le rassemblement au monument des droits de la personne.

D’autre part, le premier ministre Ford a annoncé vendredi la nomination de la députée de Thornhill, Gila Martow, au poste d’adjointe parlementaire à la ministre des Affaires francophones en remplacement d’Amanda Simard.